Shoeilager : Gladiator (CD)

Category: Uncategorized | Leave a Comment

Shoeilager : Gladiator (CD)La France voit de plus en plus de très bons groupes apparaître au grand jour, dont fait partie Shoeilager, qui aime le heavy metal à la Maiden/Bruce Dickinson/Judas Priest, façon gauloise! Leur premier album ‘Gladiator‘, qui porte le même nom que leur EP, nous ramène quelques années en arrière, période dorée où de grands groupes français connaissaient leurs jours de gloire : ADX, Trust, High Power, Satans Jokers, Vulcain, H-Bomb, Sortilege, Blaspheme, Killers, etc. Et on peut dire que ça fait un bien fou!!!

En effet, au fil des 12 compos de ‘Gladiator‘, on retrouve la fougue de notre jeunesse, la flamme du metal qui brûlait à cette époque tous les coeurs de metalheads, passion qui n’existe pratiquement plus de nos jours…De “Marchand de Vie”, qui démarre l’album avec une vitalité incroyable, à “Possédé”, qui le termine en beauté, en passant par “Voleur d’Âmes”, dont le riff d’intro rappelle étrangement celui de “Painkiller” du Priest, la ballade “Près de Toi”, “Les Griffes du Malin”, “L’Empreinte”, “Prophétie”, l’autre ballade “Triste Ange” (la meilleure des deux ballades de l’album), le titre éponyme “Gladiator” puissant à souhait!, the lonely song in english on here “Alone”, surpuissante, ainsi que “Transylvanie” et l’instrumental qui clôture la rondelle, on saute partout, on ne s’arrête pas, et l’on fait ça avec une joie immense, renouvelée à chacune des chansons, et ça chante et ça airguitare et ça balance! La pochette magnifique nous rappelle aussi que Shoeilager ne rigole pas et déverse son lot de décibels pour faire revivre le VRAI metal, ceci avec talent!!

Si vous avez l’impression d’avoir été déçu par les dernières productions metal, qui ont perdu cette âme qui faisait la grandeur de notre genre favori, n’hésitez pas : Shoeilager est là!!

Norway : Rising Up from the AshesCe qui peut paraître étrange, ce sont les groupes qui portent un nom de pays et qui, de par leur nationalité réelle, n’a rien à voir avec celle de leur patronyme. En effet, cela peut vraiment porter à confusion et, dans la logique, quand on porte un nom comme, par exemple, Italium, il serait absolument normal pour les musiciens d’être originaires de la péninsule italienne…or, ce n’est pas le cas de Norway, dont les membres ne proviennent absolument pas de ce “petit” pays de Scandinavie, mais, bel et bien des Etats-Unis. Et c’est tout naturellement que le quartet s’est tourné vers un musique originaire de son pays, le hard FM. Norway n’est certainement pas le meilleur représentant du genre, et ce n’est pas son troisième album intitulé ‘Rising From The Ashes‘, qui va démentir cette affirmation.

Cet opus est un bon album, avec de jolies mélodies, bien meilleur que les derniers Bon Jovi, mais, il manque ce côté agressif du hard, qui fait défaut au FM…et ceci est d’autant plus dommage que le groupe Norway possède en Jim Santos un excellent soliste qui, s’il se donnait un côté un peu plus fougueux, pourrait nous composer des morceaux plus dynamiques!

Néanmoins, il faut reconnaître que les 9 compos de ‘RFTA’ sont très beaux, très romantiques et calibrés pour la radio, comme le furent jadis les tubes de Bon Jovi. Norway possède également un très bon vocaliste, Dave Baldwin, qui se débrouille comme un chef! Cela se voit, et cela s’entend surtout, qu’il a une certaine carrière derrière lui.

Le point faible réside surtout dans la douceur trop prononcée des chansons qui peut lasser un peu. Le point fort, quant à lui, est la beauté des mélodies, qui sont, somme toute, séduisantes. On a envie d’écouter et de réécouter cet album, idéal pour combler le fond sonore durant un rendez-vous romantique!

Vous l’aurez sans doute compris, Norway n’est pas une découverte majeure du hard rock, mais, sa musique se laisse facilement écouter ; elle peut même séduire certains d’entre vous, si vous vous laissez emporter, par ce retour dans les années 80, période dorée du FM. Un disque agréable qui aurait gagné à être plus direct…

Rain (NOR) : StrongerLe heavy rock est mon style de metal préféré et je suis perpétuellement à la recherche de nouveautés qui pourraient me procurer des sensations encore plus fortes. Outre les derniers albums de FM que j’ai chroniqué et qui, je dois l’avouer, ne m’ont pas laissé un souvenir intarissable, à part la réédition d’un des albums de Da Vinci, j’ai eu énormément de plaisir à m’imprégner de l’essence même du dernier album du groupe norvégien (encore! décidément…) Rain, l’excellent ‘Stronger‘, qui porte très bien son nom!

En effet, même si le groupe n’innove pas énormément dans le style, il apporte sa propre pierre à l’édifice en apposant sa propre patte sur des morceaux taillés pour la scène! Groovy, sacrément mélodiques (à prendre du côté positif!), avec des solis d’enfer et des rythmiques entraînantes, le hard rock du quintet nordique est une somme d’éléments qui font des 11 titres de ‘Stronger‘ un nid à hits potentiels, rien que ça…

Ce qui fait surtout la force du groupe, ce sont le chanteur Michael Bormann, dont le timbre vocal est exceptionnellement très proche de celui de Brian Adams, notamment sur la ballade “I’d Die For You”, ainsi qu’un génie compositoire dont font preuve nos 5 zicos! Voyez vous-même : “Do You Like It”, “Get Over It”, “Crazy”, “I’d Die For You”, “Let Me Be Your Favourite” (impertinemment Aerosmith dans l’intro et les couplets, Bon Jovi dans le groove et Gotthard dans les mélodies du refrain), “The Other Side”, “Lovesong” (copié/collé sur Aerosmith)…le reste est anecdotique, malheureusement!

En fait, on peut dire que le disque est fait de deux parties : l’une rythmée avec une dynamique soutenue (chanson 1 à 6 & 11), l’autre composée de titres un peu plus dispensables (7 à 10) de par leur côté trop FM et mielleux.

Ceci dit, il y a de très bonnes choses sur ‘Stronger‘ qui le rendent plus que correct et il s’agit sans conteste, dans le genre, du meilleur album de l’année 2007.

Moray Firth : Inner LandsMoray Firth est un groupe qui évolue dans un metal eclectique, plus près du doom ou parfois du black que du heavy traditionnel. Leur musique est assez intéressante au niveau de sa diversité intrinsèque et le fait qu’ils nous offrent aujourd’hui une démo 10 titres, ce qui est très rare de nos jours, démontre une volonté de se démarquer des autres formations francophones actuelles. Cette démarche est louable!

Bien que ‘Inner Lands‘ ne posséde pas d’un son extraordinaire, puisqu’il s’agit d’une démo plus que d’un album, il s’agit d’un disque plutôt homogène et très prometteur, car il nous montre un quartet inspiré et désireux de montrer son existence aux fans français.

A travers d’un album à première vue conceptuel, ceci à cause d’une intro et d’une outro, un poil trop longuets selon moi, et de titres assez révélateurs, dont le titre de l’album, Jocelyn Martinez (basse, chant et bouzouki), Stéphane Mely (guitares et chant), Florian Guilhen (batterie) et Guillaume Millet (guitares), réussissent à nous en mettre plein la vue et les esgourdes. La musique est puissante, bien que l’on ne s’en rende pas trop compte avec le son moyen de l’ensemble. Dommage!

Les meilleurs titres de ‘Inner Lands‘ que vous devriez écouter en priorité sont : “Gallows Pole”, “A Jester’s Pledge”, “Next Station…Nowhere”, “Broken Helix“, l’instrumental “Dance With Me” qui est un peu “maidenien” et sans doute le meilleur titre, et l’épique “Hollow”.

Moray Firth est un groupe à suivre et à soutenir impérativement!

Shoeilager : Gladiator (L'album)La France voit de plus en plus de très bons groupes apparaître au grand jour, dont fait partie Shoeilager, qui aime le heavy metal à la Maiden/Bruce Dickinson/Judas Priest, façon gauloise! Leur premier album ‘Gladiator‘, qui porte le même nom que leur EP, nous ramène quelques années en arrière, période dorée où de grands groupes français connaissaient leurs jours de gloire : ADX, Trust, High Power, Satans Jokers, Vulcain, H-Bomb, Sortilege, Blaspheme, Killers, etc. Et on peut dire que ça fait un bien fou!!!

En effet, au fil des 12 compos de ‘Gladiator‘, on retrouve la fougue de notre jeunesse, la flamme du metal qui brûlait à cette époque tous les coeurs de metalheads, passion qui n’existe pratiquement plus de nos jours…De “Marchand de Vie”, qui démarre l’album avec une vitalité incroyable, à “Possédé”, qui le termine en beauté, en passant par “Voleur d’Âmes”, dont le riff d’intro rappelle étrangement celui de “Painkiller” du Priest, la ballade “Près de Toi”, “Les Griffes du Malin”, “L’Empreinte”, “Prophétie”, l’autre ballade “Triste Ange” (la meilleure des deux ballades de l’album), le titre éponyme “Gladiator” puissant à souhait!, the lonely song in english on here “Alone”, surpuissante, ainsi que “Transylvanie” et l’instrumental qui clôture la rondelle, on saute partout, on ne s’arrête pas, et l’on fait ça avec une joie immense, renouvelée à chacune des chansons, et ça chante et ça airguitare et ça balance! La pochette magnifique nous rappelle aussi que Shoeilager ne rigole pas et déverse son lot de décibels pour faire revivre le VRAI metal, ceci avec talent!!

Si vous avez l’impression d’avoir été déçu par les dernières productions metal, qui ont perdu cette âme qui faisait la grandeur de notre genre favori, n’hésitez pas : Shoeilager est là!!

  • Calendar

    March 2007
    M T W T F S S
    « Feb   Apr »
     1234
    567891011
    12131415161718
    19202122232425
    262728293031