Andre Matos : Time to Be FreeIl y a quelques mois, le groupe Shaaman annonçait son split. Ce n’était pas si étonnant que cela, puisque des tensions internes sont apparues suite à la sortie du second album du groupe, le mésestimé ‘Reason’, surprenant à plus d’un titre, entre, d’une part, le batteur Ricardo Confessori, le seul rescapé de Shaman, qui, pour l’occasion, a retrouvé son ancien nom en supprimant un “a”, afin de lui redonner sa noblesse d’antan et rappeler la puissance du premier album, l’essentiel ‘Ritual‘, et, d’autre part, le clan Matos-Mariutti, qui ont formé, de leur côté, un nouveau groupe qui va évoluer sous le nom d’Andre Matos et qui vient, également, de sortir un nouvel album intitulé de façon très juste ‘Time to Be Free‘.

Ce nouvel album d’Andre Matos reprend là où il avait arrêté avec Angra, bien que ce soit plutôt l’esprit originel du groupe qu’il a fondé avec Rafaël Bittencourt et Kiko Loureiro, c’est à dire celui qui régnait de façon particulière sur ‘Angels Cry’, qui soit présent ici-même. L’album début de façon classique avec une intro symphonique typique des menuets et intitulée “Menuett”. Par contre, ce qui est moins classique sur cette intro, c’est le début : c’est une salle de concert en pleine effervescence qui se prépare à écouter une pièce musicale de toute beauté. Mais, elle ne dure que 48 secondes, ce qui est bien court comparé à “Ancient Winds” qui figurait sur le premier album de Shaman. Mais, elle donne un bon aperçu des influences baroques de notre cher Dédé. Cette intro ouvre une oeuvre magistrale, qui débute fort avec “Letting Go”, un titre merveilleusement metal! On dirait du Angra période “Carry On”, les mélodies étant bien mieux pensées et mises en valeur, car plus subtiles. Ici, le rythme est très rapide, mené de main de maître par le jeune virtuose Eloy Casagrande (16 ans!!). Le fond sonore filmographique est impressionnant et donne à cette chanson plus d’ampleur, ce qui sera très apprécié en live par les fans. Il s’agit d’une bombe, tout comme “How Long (Unleashed Away)”!! La suite est dans le même genre : “Rio”, le premier titre qui avait été révélé sur le site d’Andre il y a de cela quelques mois avait mis en émoi des milliers de supporters du chanteur à travers le monde. L’ancien Andre Matos était revenu d’une période d’errance à nouveau dans la Lumière. Il est vrai que ce titre est une ode à l’art dans toute sa musicalité! Cette composition est comparable à “Ritual“, à cause des instruments et des rythmiques typiques du Brésil, mais, je rapprocherais plus ce titre d’un “Distant Thunder“. En posant une oreille attentive sur ce titre, on s’aperçoit qu’il possède des riffs très heavy à la limite du thrash à l’américaine. Par moment, on dirait du Slayer!!! Après deux déluges successifs de metal, on a enfin l’occasion de se reposer quelque peu avec un aérien “Remember Why”, et qui pourtant porte vraiment la patte Angra : qui n’entend pas dans ce titre l’ambiance de “Spread Your Fire” ou de “Nova Era”? Andre Matos n’a jamais été aussi proche musicalement de son deuxième groupe qu’aujourd’hui! C’est tellement flagrant que l’on peut avoir l’impression que nous aurons droit à un retour du chanteur dans les années à venir dans Angra…ou alors qu’il veut faire de son nouveau groupe, le vrai Angra, celui qui n’aurait jamais dû splitter! Peu importe, il nous donne aujourd’hui un orgasme puissant grâce à ‘Time to Be Free‘. Et nous l’en remercions infiniment!! C’est au tour de “Looking Back” et de “Face The End“, à présent, de nous donner la chair de poule : le premier titre, partiellement acoustique, est une pseudo-ballade, comme seul Matos en a le secret, le second, quant à lui, est un véritable moment de bonheur et de tendresse, assez mélancolique, mais, le chant d’Andre est à souligner, car il se fait très doux pour nous emporter vers des horizons nouveaux, vers la liberté, tout simplement…”Time to Be Free” est un OVNI dans le répertoire du chanteur, puisqu’il est découpé en plusieurs parties, plus ou moins calmes, avec des passages très directs. Pas le titre le plus accrocheur, mais, sans aucun doutes, le plus intriguant, comme “Rescue”. Ils sont progressifs et s’étirent en longueur. Puis, c’est le tour d’un morceau que les fans de longue date d’Andre connaissent bien, puisqu’il s’agit de “Moonlight” de sa période Viper, renommé pour l’occasion “A New Moonlight“, étant donné qu’il a été remanié. Mais, il reste tout aussi ensorceleur et séduisant, de par son atmosphère ténèbreuse et bizarre. C’est le titre le plus long de cet album de l’inspiration retrouvée; il affiche plus de 8′57 au compteur! Le jeu de piano est émouvant. Personnellement, je dirais que c’est cette chanson qui m’a remué le plus, malgré les autres titres tout aussi efficaces, sûrement à cause de cette nostalgie des anciens temps…Les deux titres qui clôturent le disque, “Endeavour” et “Separate Ways (Worlds Apart)”, le font en beauté et dans une explosion de joie, comme si un feu d’artifice du 14 juillet était allumé!

Cette nouvelle galette du trio Andre Matos, Luis et Hugo Mariutti, est une oeuvre absolument grandiloquente et époustouflante que vous prendrez plaisir à écouter et à réécouter à chaque fois que cela vous plaira, sans vous lasser! Dédé nous a offert ses tripes et cela s’entend sur les 12 titres de ‘Time to Be Free‘. Un disque qui fera à coup sûr passer Angra pour des rigolos et Matos pour un grand, un très grand Monsieur du Metal!! EX-CEL-LEN-TIS-SI-ME!!!!



Recently:


You must be logged in to post a comment.

Name (required)

Email (required)

Website

XHTML: You can use these tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Share your wisdom

  • Calendar

    November 2007
    M T W T F S S
    « Oct   Mar »
     1234
    567891011
    12131415161718
    19202122232425
    2627282930