Stratovarius : Polaris

Category: Uncategorized | Leave a Comment

Stratovarius : PolarisCes dernières années ont été catastrophiques pour Stratovarius, tant sur le plan musical que sur le plan des relations entre les musiciens. Il serait inconvenant de revenir sur les événements qui ont défrayé les chroniques des magazines à scandale du monde entier. En effet, de l’eau est passée sous les ponts et deux combos se sont “formés” sur les cendres de l’ancien groupe : Revolution Renaissance mené par le charismatique et ténébreux Timo Tolkki et une nouvelle mouture de Stratovarius dont la principale nouveauté est l’arrivée en ses rangs d’un jeune génie guitaristique nommé Matias Kupiainen, venu remplacer l’ex-tête pensante de la formation finlandaise. Le premier groupe vient de sortir son premier véritable effort (de groupe, une première pour Tolkki!!) intitulé ‘Age Of Aquarius’ qui, bien qu’ayant d’indéniables qualités, n’atteint pas le niveau très élevé de ‘Polaris‘, le nouvel opus de Stratovarius, qui en profite pour modifier son logo en supprimant la fire-lily qui avait été son emblème dans le passé et en la remplaçant par une rose des vents stylisée.

Stratovarius nous avait annoncé la couleur d’emblée : ‘Polaris‘ ne change pas le style du groupe radicalement mais le son est à mille lieues de ses précédentes réalisations. L’orientation générale du groupe est plus heavy et plus sombre. Nous sommes très loin de compositions simples et directes telles que “Eagleheart” ou “Kiss Of Judas”. D’ailleurs, l’album le plus controversé du quintet, sorti en 2005 et sobrement nommé ‘Stratovarius‘, avait initié cette légère mutation, de sorte que le groupe puisse sortir un peu des sentiers déjà battus maintes et maintes fois depuis ‘Episode‘. Les riffs sont donc plus lourds et plus mystérieux, ce qui colle bien au concept général de ‘Polaris‘. Sans perdre les éléments qui ont fait sa renommée tels que les hymnes aisément assimilables, les lignes de clavecin majestueuses et des rythmes effrénés (“Blind“, “Forever Is Today”, “Higher We Go”), le groupe se permet néanmoins d’évoluer vers un métal plus atmosphérique et plus percutant. Nous avons d’ailleurs, par moments, l’impression d’écouter des groupes comme Sentenced (“Winter Skies”, “Somehow Precious”), Metallica, Dimmu Borgir ou Pagan’s Mind (“Emancipation Suite : 1.Dusk“, “Emancipation Suite : 2.Dawn“) ou Kamelot (“When Mountains Fall”). Mais le plus surprenant reste quand même la sensation de se retrouver avec des compositions qui n’auraient pas dépareillé sur les albums de Shaman ou Angra (“Deep Unknown” et “Falling Star”, qui rappellent un peu “Ritual” sur le premier album éponyme de Shaman, “King Of Nothing” sur son intro, le reste du titre étant du pur Strato). Toutes ses innovations sont parfaitement assimilées et ne tombent jamais dans le plagiat, puisque Strato garde son empreinte musicale.

Polaris‘ est un album fort et assez hétérogène. Il choquera les fans les plus fervents du groupe finlandais, mais ravira la majorité tant il a d’atouts dans sa manche : une exécution magistrale, un son clair et puissant, des morceaux alambiqués et très progressifs, une fraîcheur bienvenue, ainsi qu’une personnalité musicale bien définie. Il s’agit là d’une des meilleures productions de ces dix dernières années, ce qui est un exploit pour un album de “transition” avant d’entamer sérieusement les hostilités avec un deuxième album avec Matias. Pour l’heure, le groupe a retrouvé une nouvelle vitalité et une joie de vivre qui s’entend et se ressent tout au long de ce douzième enregistrement. Le fait de s’être isolé au coeur d’une forêt, loin du tumulte ambiant des villes, a permis au groupe de renouer avec la sérénité et ses repères qu’il avait perdus quelques saisons de cela. Stratovarius fait désormais partie d’un très petit club de groupes ayant réussi à se relever d’une manière aussi héroïque et déterminée d’une chute vertigineuse vers les abîmes de la désillusion et de la colère. Le fait que “petit Timo” chante magnifiquement sur ce disque, ceci grâce à une maîtrise plus importante de la fluidité de son organe vocal, est la preuve flagrante d’une liberté retrouvée dans l’expression personnelle de chaque membre qui peut définitivement se lâcher et s’exprimer autant qu’il le souhaite pour le plus grand bien du quintet. L’union fait définitivement la force de Stratovarius, qui semblait être plus un simple ‘projet’ auparavant.

Polaris‘ est aujourd’hui le début d’une nouvelle ère dans l’histoire très secouée de Stratovarius. Il est l’instigateur d’un succès redoublé et du franchissement de nouvelles marches vers l’apogée de la gloire de notre formation préférée. Une belle réussite qui sera, sans aucun doute, reprise festivement par tous les fans lors des futures tournées du groupe dans nos contrées. ‘Polaris‘ est l’étoile qui a montré la voie d’un futur radieux et serein à Timo Kotipelto et ses compères. Stratovarius est finalement toujours bel et bien vivant et le restera de façon définitive.

  • Calendar

    April 2009
    M T W T F S S
    « Feb   May »
     12345
    6789101112
    13141516171819
    20212223242526
    27282930