interview Beautiful Sin
Beautiful Sin est un groupe très talentueux, dont le principal atout est sa chanteuse, la sympathique et douce Magali Luyten. J’ai eu le très grand honneur de recevoir son coup de fil pour lui poser quelques questions sur l’album de Beautiful Sin, l’excellent ‘The Unexpected’, dont voici le compte-rendu.

Bonjour Magali. Peux-tu présenter le groupe à nos lecteurs qui ne vous connaissent pas encore?
Bien sûr. Je dirais que la présentation est quasiment déjà faite, puisqu’à la base du groupe, il y a Uli Kusch, l’ancien batteur de Helloween. C’est lui qui a eu l’idée de créer Beautiful Sin. Notre rencontre s’est faite en 2002, à l’époque où Uli était en train d’enregistrer une démo pour le groupe dans lequel je chantais en Allemagne. C’était du métal progressif. C’était, donc, une formidable opportunité de discuter pour mieux faire connaissance. Il avait déjà en tête son propre projet de groupe et il m’en a parlé. Puis, il m’a demandé si son projet serait susceptible de m’intéresser, d’y prendre part s’il faisait un album quelques temps après. On en a plus reparlé pendant près de 2 ans jusqu’au jour où il m’a recontacté en m’envoyant ses maquettes. J’ai bien accroché, j’ai fait quelques essais dessus, ça a bien collé et la machine s’est finalement mise en marche à partir de là. D’autres musiciens sont venus se greffer : Jorn Viggo Lofstadt à la guitare, Steinar Krokmo à la basse, tous deux étant membres de Pagan’s Mind, et Axel Mackenrott aux claviers et membre de Masterplan aux côtés d’Uli (NdMA : Uli ne fait désormais plus partie de Masterplan, puisqu’il vient de quitter le navire il y a peu, en même temps que Jorn Lande). Voilà, en résumé, la petite histoire de Beautiful Sin. :-)

1.J’imagine que tu as dû être surprise et contente quand Uli t’a contacté…

Lors de notre notre premier contact, je dirais qu’effectivement, j’étais contente, car c’est toujours un honneur que de rencontrer de telles personnes. Uli est une grande personnalité, ayant derrière lui une énorme carrière dans le metal. Mais, la rencontre s’est faite très naturellement : j’avoue que je ne connaissais pas Helloween plus que ça, je n’étais, donc, pas forcément une fan de Uli. J’avais une approche objective et innocente lors de notre rencontre. Travailler avec Uli, ce n’est que du pur plaisir, étant donné que l’enregistrement de l’album était vraiment bon enfant. :-)

Quels sont, pour le moment, les échos que vous avez de ce premier opus?
Jusqu’à présent, tout est très positif. Nous sommes assez contents et ça fait plusieurs fois que l’on me dit dans des interviews faites avec la presse française, que l’album est en rupture de stocks à la FNAC. C’est vraiment chouette, même si ce n’est pas gai pour le fan qui voulait se procurer l’album et qui ne le peut pas. Néanmoins, c’est bon signe et je sais que AFM, la maison de disques, est très satisfaite, car elle a vu ses attentes au niveau des ventes dépassées. Par contre, il faudra attendre un peu pour voir l’évolution des ventes sur le long terme et pouvoir donner des chiffres. Dans tous les cas, les chroniques sont très très favorables! :-)

Qu’est-ce que le « beau pêché »?
Le « beau pêché »? Et bien, en deux mots : BEAUTIFUL SIN! (rires) On m’a déjà souvent posé cette question. J’ai essayé de me remémorer les sept pêchés capitaux et il n’y a pas moyen d’en trouver un seul parmi eux qui soit beau. Donc, s’il fallait créer un paradoxe, ce serait Beautiful Sin, le seul vrai beau pêché, un pêché n’étant pas beau à la base. Nous aimons bien ce contraste.

MA : en plus, c’est un nom assez inhabituel pour un groupe de metal, un nom qui attire l’attention. En général, les patronymes des groupes sont beaucoup plus agressifs (exemple : Iron Maiden, Destruction, Impaled Nazarene, Judas Priest, etc)…

Mag : Oui. Mais, je pense que cela nous correspond assez bien, en fait. Il n’y a rien d’agressif ou de brutal dans cet album et, d’ailleurs, ce n’est pas cela que l’on recherchait. A mon avis, il faut oser sortir de temps en temps de l’image cliché du metal, qui est très importante pour tous les metalleux, puisque cela leur permet de s’identifier à un style de musique, mais, il ne faut pas non plus s’empêcher d’être naturel et de rester un peu soi-même. Nous n’avons pas envie d’être agressifs. Nous mettons dans notre musique de l’énergie positive alliée à un peu de puissance. Ca donne envie de sauter et de bouger. Il y a des mélodies…C’était notre but.

Magali, j’ai remarqué que le titre de l’album ne correspondait à aucun titre de chanson. Y a-t’il derrière, un concept « inattendu » et quel message vouliez-vous faire passer à travers ce nom?
Nous voulions laisser à chacun la libre interprétation du titre ‘The Unexpected’. Peut-être que les fans de Masterplan et de Pagan’s Mind ne s’attendaient pas à ce qu’un tel album sorte et que les membres des deux groupes se rallient et jouent ensemble. Ce n’était pas prévu. Je ne sais pas en ce qui te concerne, mais, c’était une véritable surprise, pour moi y compris. C’est sûrement lié au fait que Uli Kusch est dans le circuit depuis une quinzaine d’années déjà. C’est vrai qu’après autant d’années, il a enfin son propre groupe, son projet à lui, où il a impliqué à l’intérieur d’autres musiciens. C’est peut-être cela qui se révéle être « inattendu », qu’il ait finalement créé son projet, son bébé. C’est cette explication qui me paraît la plus probable concernant le titre de l’album…

C’est à peu près ce qui m’était venu à l’esprit. Et qui a trouvé le nom du groupe?
C’est Uli. « Beautiful Sin » est tombé parmi plein d’autres propositions. Nous avons demandé à nos familles, amis et connaissances s’ils pouvaient nous soumettre des noms et ce qu’ils pensaient des noms qu’on nous avait déjà proposé. Et c’est, finalement, celui-ci qui est ressorti. Nous l’avons tous choisi sans même s’être concerté avant. Le « brainstorming » fût difficile, mais, efficace. :-)

C’est un nom qui me plaît beaucoup. Par conséquent, et en suivant la biographie promotionnelle, on peut dire que Uli et toi êtes les principaux compositeurs. Mais, qui a écrit les paroles?
Au niveau de la musique, je n’ai pas peur de dire que c’est Uli qui a tout composé. Il avait même déjà imaginé les lignes de chant quand il m’a envoyé la maquette. Il m’a simplement dit de les interpréter à ma façon. Sur les arrangements de claviers et de guitare, chacun a pu apporter sa contribution. Mais, à la base, les compositions sont signées Uli. Quant au niveau des paroles, pour répondre à ta question, tous les textes ont été quasiment écrits par lui. Le thème principal des chansons tourne autour de l’espoir dans la vie, apprendre de nos erreurs passées pour pouvoir continuer à avancer dans le futur. C’est très positif, même s’il y avait des choses qui ne sonnaient pas très gaies dans ses textes au départ. On a l’habitude d’entendre de sombres textes dans le metal, quoique, aujourd’hui, il y ait un peu de tout, du négatif comme du positif, du dépressif comme du joyeux, ou même des textes de fantaisie comme chez Symphony X. Je n’avais pas envie de chanter des choses tristes, parce-qu’elles ne m’inspiraient pas. Alors, j’ai demandé à Uli s’il n’était pas possible de tourner certains mots ou vers différemment. Il a accepté. En changeant 2 ou 3 mots, la phrase garde son sens initial, mais, deviens immédiatement plus positive. Il a pris un certain plaisir à faire ces modifications. Ce qu’il écrit est très personnel. Après, il m’a demandé de regarder ses nouveaux textes et de les chanter en me mettant dans la peau du personnage. J’ai adoré faire cela!:-) Puis, on a écrit quatre autres textes ensemble : la ballade « Closer To My Heart » et « Give Up Once For All », qui figurent tous deux sur l’album, plus les deux bonus des éditions limitées européenne et japonaise. Le bonus de l’édition limitée digipack destinée au marché européen comporte la version française du titre « This Is Not The Original Dream », c’est à dire en français, « Le Rêve Originel ». Le texte en anglais a été traduit avec brio par Samuel Arkan, qui a vraiment su garder l’âme du morceau. Grâce à lui, j’ai pu chanter le même morceau, mais, dans ma langue maternelle, ce qui pour moi était le pied! Je suis vraiment fière de ça, car chanter du metal en français, ça me plaît bien. Pour la petite parenthèse, Samuel Arkan est aussi le guitariste de mon autre groupe, Virus IV. C’est super de voir qu’il a pu participer à sa façon à l’album de Beautiful Sin. :-)

Est-ce que tu joues d’un instrument?
Oui, un peu de claviers. J’ai commencé à jouer du piano vers l’âge de 9 ou 10 ans, mais, je me suis plus dirigée vers le chant presque immédiatement après. Pour m’entraîner au chant, je jouais au piano, beaucoup plus tard aux claviers. Je ne me vante, toutefois, pas d’être claviériste, puisque ce que je joue est toujours resté très basique, mais, je n’ai pas non plus voulu aller plus loin. Ca me permet de composer quelques morceaux ou des riffs.

Quel a été le processus de composition que vous avez suivi pour l’album?

Je vais me répéter un peu sur 2 ou 3 points pour résumer. Uli a d’abord enregistré une maquette en ayant intégré tous les instruments, hormis la basse qui n’y était pas encore, et quelques lignes de chant. De là, il m’a envoyé cette démo. Ce qui est assez marrant, c’est que ma voix a été enregistrée sur cette maquette et la musique a été ré-enregistrée par dessus. J’ai, par conséquent, pu vraiment chanter sur la vraie maquette. L’enregistrement des parties vocales s’est fait en Belgique, celui des instruments en Norvège. Une fois les parties de chaque musicien posées sur l’album, je suis allé rejoindre le groupe pour peaufiner ces morceaux et en enregistrer deux nouveaux, en l’occurence les bonus des éditions digipack, puisqu’il nous restait un peu de temps. Les bonus n’étaient pas prévus commercialement, mais, Uli a eu cette brillante idée de me faire chanter dans ma propre langue. Nous l’avons fait et ça donne assez bien! :-)

MA : Je trouve que la version française a, en effet, plus d’âme que celle en anglais.

C’est parce-que c’est notre langue maternelle et que je l’ai chanté avec plus de ressenti et d’émotions. Je connaissais déjà assez bien le morceau pour l’avoir chanté en anglais afin de pouvoir y mettre plus de coeur en français.

A ton avis, puisque ‘The Unexpected’ est quasiment parfait, de mon point de vue, du moins, mais, également, de ce lui de nombreux chroniqueur metal, ne sera-t’il pas difficile de dépasser le niveau de ce premier opus sur votre prochain album?
C’est une bonne question…Quelque part, je dirais que c’est le public qui va décider de cela, au final. Ensuite, il faut déjà qu’il y en ait un deuxième. D’ailleurs, c’est notre but et, entre nous, ça va se faire. Maintenant, reste à savoir quand. Seul le temps nous le dira. Nous avons chacun un autre groupe à côté et, selon moi, il ne faut pas trop se prendre la tête avec de telles questions. Il s’agira de faire à nouveau quelque chose avec des idées fraîches sans essayer de faire mieux : c’est souvent ça qui fait qu’on rate! ;-) (rires)

D’ailleurs, en parlant de ça, avez-vous déjà commencé à travailler sur le successeur de ‘The Unexpected’?
Uli a déjà commencé un petit peu à travailler sur le second album. Il a quelques idées, mais, pour l’instant, il est concentré sur le troisième album de Masterplan (NdMA : groupe qu’il vient de quitter). De même, je suis assez occupée avec Virus IV, itou pour Steinar et Jorn Viggo avec Pagan’s Mind et Axel avec Masterplan. Mais, c’est en route! ;-)

Quelles sont les nouvelles que tu peux nous donner sur ton autre groupe, Virus IV? Est-ce que l’on peut s’attendre à un album cette année ou l’année prochaine?
Non, pas pour cette année, ce serait prématuré. Nous venons tout juste d’enregistrer une démo. Le groupe est assez frais, même si nous nous connaissons tous depuis pratiquement 10 ans. Nous sommes, également, à la recherche d’un batteur. Nous sommes en train d’en auditionner pas mal (NdMA : le groupe vient de retrouver un batteur en la personne de François Brisk, qui n’est autre que le batteur de Dyslesia). Nous allons ré-enregistrer la démon avec notre futur nouveau batteur, démarcher les labels pour voir s’il y en a qui seraient susceptibles d’être intéressés par notre musique. Et une fois que tout cela sera fait, l’album pourra sortir. Quand on démarre de nulle part, quand on est pas plus connu que cela, même si cela fait longtemps que nous sommes dans le circuit, c’est assez dur, contrairement à Beautiful Sin, où Uli Kusch possède sa renommée, idem pour Pagan’s Mind ou Masterplan. Ce groupe est un véritable coup de pouce, je ne vais pas le nier. Il faut éviter d’avoir, il n’empêche, d’avoir des paillettes dans les yeux. Le but premier que l’on s’est donné, c’est de faire vraiment ce que l’on aime et de bien le faire. Nous sommes fidèles à nous-mêmes et cela porte inévitablement ses fruits. Nous nous guidons d’après l’expression « doucement, mais sûrement! ».

Depuis un mois et demi, j’écoute et je réécoute sans cesse l’album, ceci pour m’en imprégner, et je l’adore! Personnellement, j’ai trouvé qu’il y a autant d’éléments rock que metal, à la limite du prog’ et du gothique. Certains passages me font effectivement penser à du Lacuna Coil mêlé à du Pagan’s Mind. Partages-tu le même avis que moi?
Je ne vais sûrement pas te contredire. Bien entendu, il y a certainement un peu de ça. Personnellement, je n’aurais peut-être pas pensé à Lacuna Coil, tout simplement parce-que je n’écoute pas beaucoup ce groupe, même si j’apprécie ce qu’ils font. Je peux, donc, comprendre ce que tu veux dire par là.

MA : Il y a dans Lacuna Coil et dans Beautiful Sin, un côté heavy mêlé à de la douceur…

Mag : c’est vrai! J’aime beaucoup jouer avec les contrastes et je trouve qu’il y en a beaucoup dans Beautiful Sin.

Quels sont tes titres préférés sur l’album?
Mes titres préférés sont, hum, voyons voir…J’aime beaucoup « Pechvogel » et…en fait, je les aime bien tous, ça dépend des jours. J’aimerais tous les citer, mais, « Pechvogel » les dépasse tous. J’ai adoré chanter cette chanson, tout simplement parce-qu’il dénote un peu du reste de l’album. J’ai pu m’éclater en l’interprétant. Pour anecdote, nous nous sommes pris un fou-rire pendant son enregistrement. D’ailleurs, je t’invite à lire ses paroles dès que tu auras l’album : ça parle de Harry, un copain de très longue date de Uli, qui n’a que des pépins, tellement gros qu’ils en semblent incroyable et pourtant…et « Pechvogel » relate une de ses histoires, une histoire vraie, qui parle d’un oiseau agressif, qui, un jour, commençait à attaquer les passants dans la rue. Cela avait été annoncé à la radio : « Attention! Protégez-vous, il y a un oiseau fou qui s’en prend aux gens! ». Un matin, Harry, après avoir noué ses lacets, être allé aux toilettes, a pris son petit vélo et, manque de bol, il s’est pris l’oiseau en pleine face. C’est vraiment très drôle, car j’avais des images de la scène dans ma tête en chantant, Uli et Samuel également, et nous avons eu un vrai fou-rire, d’une telle ampleur que nous avons eu du mal à finir l’enregistrement de ce morceau. (rires) Un très beau souvenir. :) Quand on écoute le morceau, il faut imaginer la scène, essayer d’entrer dans le trip dans lequel nous étions à ce moment-là, afin de vivre un bon moment. J’espère que toi aussi tu pourras vivre ce moment à ta façon. C’est un morceau absolument chouette, avec un refrain où tout s’éclaircit. Je me vois bien chanter « what can’t happen to you, happened to me ». C’est comme s’il se relevait de son malheur et se disait « bon, c’est pour ma pomme, une fois de plus! ». Donc, « Pechvogel » est, assurément, mon titre préféré. De plus, Harry est remercié dans la pochette.

Quels sont les thèmes que vous abordez sur cet album? Peux-tu nous en donner un aperçu titre par titre?
Le thème de « Lost », c’est plus l’idée d’avoir repris un morceau de Helloween, titre issu de ‘The Dark Ride ‘, sous le nom de « The Departed (Sun Is Going Down) », qui s’intitule désormais « Lost ». Certaines personnes se demandent sûrement pourquoi il a repris ça. En fait, c’est parce-que c’est lui qui a composé le morceau à la base et que, quand il était encore dans Helloween, il avait quelque chose en tête qu’il n’a jamais pu concrétiser. Cela s’est, donc, fait différemment. C’était comme ça. Et grâce à Beautiful Sin, il a voulu se faire plaisir et m’a demandé si je pouvais la chanter de telle manière avec tel texte, telle mélodie vocale et avec tels arrangements. Il avait vraiment envie de se faire un cadeau. Pour moi, ce n’était pas difficile de chanter ce titre. Je n’ai jamais entendu « The Departed (Sun Is Going Down ) » et j’avoue que je ne pas envie de l’écouter. Je perdrais un peu ce côté objectif, dont je ne suis pas fière, mais, contente, parce-que cela m’a vraiment permis de chanter cette chanson comme toutes les autres.
Je pense qu’il serait plus simple, pour en revenir à ta question, que tu me cites des titres de l’album…

MA : « This Is Not The Original Dream ».

Mag : « Le Rêve Originel »…C’est un texte qui reste très ouvert, car chacun peut l’interpréter à sa manière, en transposant sa propre histoire dans les paroles de la chanson. Tout le monde peut s’y identifier aisément. Il reprend le sujet de ce après quoi l’on courre : pendant des années, on cherche la lumière, on attend certaines choses que l’on a jamais vu venir et puis, tout d’un coup, à un moment donné de notre vie, on se dit qu’en fin de compte, ce pourquoi on attendait n’en valait pas la peine, que ce sont des choses superficielles et que le véritable but de notre vie est ailleur. Cette chanson parle du fait qu’il faut se remettre en question, passer à autre chose. C’est ça le « rêve originel » : on repart à la base de ce qui aurait dû être, malgré que la vie ne soit pas toujours facile.

MA : « The Spark Of Ignition »

Mag : C’est plus le trip à Uli, ça! (rires) Il faudrait le lui demander, mais, il est vrai que c’est un morceau empli d’énergie positive, une étincelle qui prend vie, on va dire, pour en résumer le concept en une seule phrase. Il faut que tu tires toi-même tes propres conclusions des paroles…

MA : « Brace For Impact » (instrumental)

Mag : ça, c’est un instrumental. Je pense que le titre colle bien à ce morceau. Il y a, semble-t’il l’influence de Jean-Michel Jarre là-dedans, un petit côté électro. Dans ce morceau, Uli a donné un petit plus de place à la batterie que sur les autres titres de l’album, pour pouvoir s’exprimer plus, et « Brace For Impact », cela veut dire ce que cela veut dire : l’impact. Je pense que la musique de ce titre parle en soi. Il n’y a pas eu besoin de mettre des textes et du chant, la musique suffit en elle-même pour exprimer ce qu’à voulu dire Uli.

MA : « Give Up Once For All »

Cette chanson est un peu plus revendicative. Il s’agit d’une reprise du groupe allemand Blumfeld intitulée « Die Diktatur der Angepassten ». L’aura de cette chanson est plus politique. C’est une critique sur les politiciens, qui devraient parfois laisser tomber ce qu’ils planifient de faire ou font, et sur bien d’autres choses encore…Moi, je ne me reconnais pas dans ce type de chansons. J’ai chanté cette chanson, parce-qu’Uli m’a demandé de le faire. J’aime, toutefois, beaucoup la mélodie. Le texte sonne bien, mais, ce n’est pas moi qui l’aurait écrit. On a chacun nos idées, mais, ce n’est pas ce que j’aime revendiquer quelle cause que ce soit en musique. Voilà le thème de la chanson.

MA : pour moi, il faudrait que la musique laisse plus de place à la poésie et à plus de légéreté.

Mag : Oui, mais, en même temps, la musique est un bon moyen pour exprimer ce que l’on n’oserait pas dire au quotidien. C’est une forme d’expression qui permet beaucoup de choses. Noir Désir, par exemple, l’a très bien fait, et le fera sûrement encore très bien un jour, nous verrons bien. Mais, c’est un groupe que je respecte. Encore une fois, je ne l’aurais pas fait. C’est une question de caractère. Néanmoins, je trouve que la revendication colle parfois bien.

MA : « Metalwaves »

Mag : « Metalwaves » a pour thème le métal. Il faut s’imaginer le metal sous la forme d’une énorme vague dans l’océan. Tu es emporté par cette vague, qui t’englobe et t’emporte. Tu ne peux pas t’en sortir tellement c’est fort et puissant! :)

MA : De façon générale, c’est vrai que pratiquement tous les groupes de metal parlent de leur style de prédilection dans, au moins, une de leur chanson…

Mag : effectivement.

L’élément le plus important de votre musique est ta splendide voix. Pour moi, elle est bien plus heavy et « couillue » que celle de la majorité de tes collègues masculins? Comment cela se fait-il? As-tu pris des cours? Quelles sont tes idoles (hommes et femmes)?
Tu pouvais évidemment employer ce terme, « couillu », parce-que je l’aime bien (rires), et je pense que cela s’explique beaucoup par le fait que la plupart de mes influences au chant sont des chanteurs et non des chanteuses. C’est comme ça. Bien sûr, qu’il y a, aussi, certaines chanteuses que j’apprécie énormément, comme Skin de Skunk Anansie, Annie Lenox ou Pattie Smith. Il y en a quand même beaucoup…Mais, c’est vrai que je suis plus attirée par des chansons du style Led Zep, Symphony X ou Dio. J’ai commencé de façon autodidacte et, puis, par la force des choses, j’ai commencé à me demander pourquoi je n’arrivais pas à faire certaines parties et d’autres que je pouvais faire sans problème. A un moment donné, il est utile pour un chanteur d’en apprendre un peu plus sur ce qu’est la voix, le principe de fonctionnement du larynx et du chant et de ses techniques. J’ai, par conséquent, pris quelques cours avec un coach australien et, moi-même, je donne des cours à des élèves depuis peu. Je trouve cela absolument passionnant. Cela permet d’évoluer. Et c’est clair qu’il y a tout un travail derrière, qui permet de maîtriser sa respiration et à donner plus de puissance à sa voix.

MA : Il n’empêche que c’est surprenant que sur album tu as une voix heavy toute puissante et que là, tu as une voix très douce…

Mag : Oui? (rires) :-)

Quelle est ton opinion sur le metal féminin et sur ses autres représentantes?
J’aime bien le metal féminin, parce-qu’il y a beaucoup de chant lyrique combiné à la musique metal. C’est un très beau mélange, très intéressant. Personnellement, je ne me vois pas chanter dans ce registre, cela ne me correspond pas, tout simplement. Mais, cela ne m’empêche nullement de bien aimer ce que certains groupes, tels que Nightwish, font. D’ailleurs, en parlant de Nightwish, et même si ce n’est pas le moment d’en parler, j’ai hâte de savoir qui sera la nouvelle frontwoman du groupe finlandais. Sinon, j’avoue que je ne connais pas beaucoup de groupes féminins qui ne font pas du lyrique. Les gens me parlent souvent de Doro Pesch ou de Kimberley Goss de Sinergy en me comparant à elles. Je peux comprendre leur démarche, étant donné le nombre peu élevé de chanteuses de metal pur. Je ne suis pas la seule à chanter en clair et je n’innove pas tant que ça. Peut-être que cela reviendra à la mode que de chanter « normalement »…Tout dépend de la façon dont on voit les choses. Mais, ça me fait plaisir de voir le succés qu’on les chanteuses dans le metal et rien que pour cela, je dis : « Vive les Femmes!!! ». Il faut qu’elles osent pousser les portes et sortir du moule. Il y a tellement de chanteuses dans le même style lyrique, que cela en devient un peu lassant à force. J’ai l’impression qu’elles se disent qu’elles doivent faire ce style-là pour que ça marche, alors que nombre d’entre-elles chantent divinement avec leur voix claire, sans prendre la technique du classique. Je ne suis pas en train de revendiquer, mais, je dis qu’il faut oser être un peu plus nous-mêmes et faire en sorte de chanter naturellement, parce-que le lyrique est une technique qui fait que toutes les voix se ressemblent en général. Je le sais, car, quand je chante avec cette technique, je trouve que ma voix ressemble à celle de Tarja Turunen, par exemple.

MA : Peut-on s’attendre à ce que tu nous interprète une chanson en lyrique?

Mag : Non. Enfin, peut-être ou peut-être pas. On ne peut jamais dire jamais, mais…Ou alors, un petit passage comme ça, pour rajouter un effet. Cela ne deviendra, néanmoins, jamais mon style de chant. Je n’évolue pas dans ce sens.

MA : C’est exactement ce que je pense. Ta voix a beaucoup de caractère en chantant de cette manière et il faut que tu continue dans cette voie-là! ;-)

Mag : Tu ne fais que confirmer ce que je pense déjà! ;-)

Revenons-en encore un peu à l’album. La pochette est magnifique, malgré qu’elle soit très sombre : on voit une petite fille devant une maison qui ressemble beaucoup à celle de Freddy Krueger dans la série de films Nightmare On Elm Street. J’aimerais savoir qui a dessiné cette pochette? A-t’elle un rapport de près ou de loin avec les récentes affaires de pédophilie qui ont eues lieu en Belgique?
Ah oui? C’est à cela que tu as pensé? Et bien, je te rassure, cela n’a absolument rien à voir. Nous ne nous permettrions jamais de faire ça, car ce n’est pas dans notre optique.
La personne qui a dessiné la pochette est…je suis un peu honteuse, j’ai oublié son nom. Il a dessiné les pochettes de nombreux groupes, Symphony X, entre autres. Il habite à Aachen (NdMa : Aix-La-Chapelle), dans la région natale de Uli. Mais, je ne me souviens vraiment plus de son nom, désolée.

MA : Ne t’inquiètes pas, ce n’est pas grave! ;-)

Mag : au niveau du thème de la pochette, je dirais que c’est sombre, mais, en même temps, si tu regardes bien cette fillette, elle n’a pas vraiment l’air effrayée. Elle semble plutôt rassurée, et dit par son geste : « chuuuut! Ne faites pas de bruit! Il n’y a aucun problème! » (rires). Moi, c’est vraiment ça que je vois sur la pochette. Et, à nouveau, il y a un contraste entre le décor ténébreux et cette petite fille qui n’a pas l’air d’être mal à l’aise. Il ne faut, donc, pas se fier aux apparences. On en fait le scénario qu’on veut. Qui est cet homme dans la maison? Qui est ce mystérieux personnage? On ne le saura sans doute jamais…

MA : En effet, mais, c’est vrai que cet homme « ombre » dans la maison et les corbeaux qui volent autour de cette même maison m’ont frappés…

Mag : ce sont des oiseaux qui veulent dire quelque chose…Mais, quoi? (rires)

MA : C’est l’inattendu…

Mag : Bingo! On a trouvé l’explication! ;-)

Qui a produit l’album?
C’est Uli Kusch. C’est lui qui a tout fait…ou presque! Le mix a été fait par Tommy Hansen aux Jailhouse Studios, au Danemark. J’ai déjà vu certaines chroniques ou certains articles dans lesquels il était écrit que l’album avait été produit par Tommy Hansen. Ce n’est pas complétement juste, puisqu’il ne s’est seulement occupé que du mixage. La production en tant que telle a été faite par Uli. Comme ça, tu auras été l’un des seuls journalistes à avoir une information juste dans ton interview. ;-)

MA : Merci! :-)

Mag : de rien! ;-)

Avez-vous des dates prévues en France?
Non, pas pour l’instant.

MA : J’aimerais vous voir sur scène dans le Sud-Ouest de la France, région où il y a une grosse fan-base metal. Notamment à Toulouse et Bordeaux (un peu moins, cette deuxième ville), surtout dans la Ville Rose ou les salles sont toujours remplies à 200%, on va dire, principalement au Havana Café, où de nombreux groupes de metal et de hard rock, les moins connus comme les plus connus, sont passés : Angra, Sonata Arctica, Machine Men, After Forever, Nightmare, Whitesnake, Evanescence, Manigance, Therion, et bien d’autres!

Mag : J’aime bien Coverdale, par exemple! C’est un des vocalistes que j’admire le plus! :)

MA : Et ce serait génial si vous pouviez booker une ou deux dates dans les mois à venir. Dans ce sens, je vous conseille le Havana Café et le Théâtre Barbey (Bordeaux).

Mag : Avec Beautiful Sin, il y aura probablement des concerts. Il n’y en aura, cependant, pas beaucoup, mais, on va, je pense, privilégier les festivals aux petites salles. Comme c’est parti, ça risque d’être assez ardu, car il est toujours difficile de réunir tout le monde. Nous habitons loin les uns des autres. La demande est là et des concerts devraient se faire. Encore un peu de patience! ;-)

MA : Participerez-vous au Metal Female Voices?

Mag : Non. Pas dans un premier temps, en tous cas. Pourquoi pas un de ces quatre?

MA : Ce serait une aubaine pour tes fans si tu jouais avec tes deux groupes.

Mag : Oui, mais, il faut pouvoir être en forme pour assurer deux fois de suite sur scène! (rires) Mais, tu voulais sûrement dire à des jours différents?

MA : Oui! ^^

Mag : Cela m’arrangerait mieux…:P

Quel est ton point de vue sur la place du metal dans les médias actuellement?

Hé, mais, ce sont deux questions différentes!!! (rires)

La place des métal dans le médias…On ne s’en sort pas trop mal, c’est très positif, même si on pense qu’il n’y en a pas assez, que l’on aimerait bien en entendre plus à la radio ou à la télé. Néanmoins, il y a déjà eu un magnifique coup de théâtre à l’Eurovision, qui a fait beaucoup de bien à notre style de musique, même si la prestation de Lordi reste très cliché. C’est, toutefois, ça qui est gai. Je ne sais si tu as vu le groupe Lordi. J’ai trouvé assez chouette de voir ce groupe remporter le concours européen de la chanson. Ceci dit, je ne souhaite pas m’étendre sur la question.
Quant à ta seconde question sur le téléchargement, je trouve que c’est en train de se mettre en place. Il y a de plus en plus de sites payant, où l’on ne paie pas grand chose, mais, les gens sont prêts à le faire, car ils savent qu’ils le font légalement. Ce système semble faire ses preuves et c’est très bien. Celui ou celle qui a vraiment envie d’avoir l’album mettra la main au portefeuille pour obtenir une belle pochette. C’est ce que j’appellerais le « respect des artistes », de leur travail. On va dans le bon sens, même s’il y a et il y aura toujours des magouilleurs qui téléchargeront illégalement. D’un autre côté, ces gens-là permettent, quelque part, aux artistes de se faire connaître. Le téléchargement est à la fois négatif et positif, plus positif, d’ailleurs, puisqu’il permet de se faire une belle promo à moindre coût. Les gens, même s’ils achétent les albums, vont surtout aux concerts, par la suite. Et, les groupes gagnent plus leur avec les concerts…

Merci infiniment pour m’avoir accordé cette interview, Magali. Je te laisse le mot de la fin pour les lecteurs de Spirit Of Metal.
Il faut que vous soyez le plus ouverts d’esprit possible : cela nous renforce musicalement, et à partir du moment où l’on écoute beaucoup de choses différentes, on peut se rendre plus aisément compte combien le metal c’est génial, plus que quand on en écoute tout le temps. Cela nous permet de comparer…Je souhaite vous souhaite, également, une très bonne continuation à toi et à toute ton équipe et que ton site prenne de l’ampleur. J’irais y jeter un petit coup d’oeil dès que j’aurais un peu de temps. Merci beaucoup. ;-)

En savoir plus sur Beautiful Sin

interview GalloglassGalloglass is one of those few new-generation bands which have brought a freshness to a very exploited style : the melodic power metal, by adding some original elements and more powerful riffs and subtile melodic lines. It’s really pleasant to see and to listen to. Kai Mühlenbruch (guitars) answered to my questions…

Could you made a short chronological account of the story of your band for the fans?
I don´t really understand the question, I´m sorry but:

Kings who Die ? 1999 ? Demo

Legends from now and nevermore ? 2003 ? Debut

Heavenseeker ? 2005 ? 2. Debut :D :D:D just kidding sry :P :P:P

…did you mean this?!

What was the feedback of your preceding album, ‘Legends From Now And Nevermore’?
Man, we all are still amazed by the response of the people on ?Legends…?.

Your second album by Limb Music, ‘Heavenseeker’, has just been released on the last october the 28th. It’s a really strong and powerful album which will surely please the fans of straight melodic power metal. When have you decided to play this kind of music?
I can only talk for myself now. I always wanted to play this stuff. This is why I joined Galloglass. But to me we just started to form a certain kind of style, that we can call our own. We already had some trademarks with ?Legends…? i think. That´s all to me.

Don’t you have thought about changing style while knowing that the german bands doing the same style are very numerous?
No. To us this really was some kind of natural evolution of the band, more and more growing together, because we are all from different more ?heavy? genres.

Many famous bands stemed from Hannover : Scorpions, MSG or Victory….and you, of course. Do you think that the reputation of the “stars-nest” of your city helped you to find a label and to stand appart from the other german power bands?
Well, a nice theorie. But I think, that noone has an advantage in these days, where almost everyone has internet and so on. We are lucky I think, but I don´t think, that it has to do with our hometown. Me for example doesn´t even live in Hannover exactly :P :P:P…No I really don´t think so, but now you brought a big smile to my face. Thanks :)

Let’s talk now about the album : ‘Heavenseeker’ is containing 11 hits, every song being better than the others, really catchy since the 1st listening, with they almost “hymnic” refrains. Did you take a long time to compose this material?
Wow, that really is some honey now :) Thanks a million. Well, we worked really hard on the second album, because it’s almost impossible to top our debut, when not doing our just mentioned evolution. I was necessary to us. But its really hard to say if it took longer. The recording took longer, and we spend more time with arranging. Maybee the answer must be yes…when talkin about the blood and sweat we put into this one, it comes to very very yes :D

And the total time of creation, recording and mixing process?
Impossible to answer, sorry. We were forced to take a break, due to technical problems several time. We are all working besides the music, we had a lot of guests appearences, that had to be planned, blablabla…let´s say, it’s good out of our hands, and we are very pleased with having the album done.

I especially like “Burden Of Grief”, “Dawn Of A New Age”, “At The Shadowcross”, “Heavenseeker”, “Signs” and “Kings Who Die”, but , the most, I like “After Forever”, thanks to its delicate melodies played with violin and to the guttural vocal lines (which appear regularly here), these elements giving it a very tzigane extreme metal. Really pleasant. How was this song born and is it a kind of tribute to the netherlanders of After Forever (who do a bit the same kind of music)?
Hey that´s almost the whole tracklist :D cool! After forever, is a song that Carsten made. I don´t know, if he knows the band. I do not know them. But doesn´t Floor Jansen sing there?! She´s great. But I don´t think Carsten had that on mind while writing the song or the lyrics. By the way the violin arrangements on this on are by Nobby and Harti. Cool huh`?! ;)

The violin can be found almost everywhere on ‘Heavenseeker’, always in a subtile way…we can, then, consider this element as one of your own mark, can’t we?
Actually, Harti is a close friend to us for years now. To me he´s one of the most genious musicians I ever met. Needless to say, we wanted to have his awesome skills on our songs again. He did a great job again, but it was never really planned that it would be used in that way. It all appeared naturally, when we worked things out. But it’s cool, if people say, that we have trademarks. Thanks again :)

Otherwise, a thing which doesn’t do you different from your collegues from german power scene is the length of your tracks which last less than 5 minutes, most of time, except the second and the last 2 songs. Is it easier for you to write short but catchy songs? Wouldn’t you like to put a 7 minutes (or more) epic song on an album?
Many of the songs we´re longer in our demo or pre-production versions. We decided to focus on what exactly we wanted to have them deliver. So it was necessary to take out certain elements, to give certain passages more room for, let me say, breathing. There are a lot of pieces in our music, that you can repeat several times more, than we usually do. We noticed that some other bands do not work this way. That is the reason why we do it ;) )) Maybe there’s a 30-minutes monster on the next album who knows?! It depends on, what the music wants to sound like, and what the songs do to us, while writing them.

Which are the most important elements for you : refrains, melodies or rythmic sections?
To find the right combination is more important, than to focus on one part of the song. We usally keep working on our songs as a whole thing. Not part,part, part…That´s one of the reasons, why it takes a lot of time to finish stuff like this. You have to hear the songs over and over again. If this pisses you off, throw it away, take out the best bits ;)

All the songs have a name which could make people believe that you’re talking about dragons and knights? Is this true? Can you describe all the themes developped in every song? Is there any concept behind the album name?
Well, actually ?Legends…? was planed as a concept album. For those who care, listen closely to ?The Quest? to understand;) Theres no real concept, but an idea that´s followed on ?Heavenseeker? in the songs. The songs are about the fight of good and evil and some have conection to the real live this time. This was not really something new, but new to us ;)

The success of an album is not only based on good songs, but also on a good production, which has to bring back the songs their original aura…’Heavenseeker’ has a excellent, clean and luminous sound, thanks to Norbert Geiseler and Carsten Frank, respectively guitarist and singer. Man can say that it’s an autoproduction…
We are all very pleased and proud about the result. It was necessary for many reasons, to do so. Main reason: money ;)

The cover artwork is really splendid, but who did it?
Carsten again did the job. We are fine with it. Otherwise we would have someone else to do it. There´s a lot of footage on our DVD ?making of …? section, for those who care. A great cover could be cool. But there is no garantee to have a cover that everyone is fine with. An eyecatcher thing is always a plus I think. Often better, than a cover with billions of details and awesome paintings, that noone understands.

Your album has been also released in a limited edition with a bonus DVD : what is the DVD containing?
Oh, yes. It´s limited to 4000 pieces worldwide. This great DigiPack is filled with lots of bonus material. 2 Bonus Tracks, a bigger Booklet with liner notes of every song, a poster and a sticker of the front-cover and finaly a great bonus DVD with a lot of footage on it. For example a complete live concert filmed with 5 cams, a report of the photoshooting for Heavenseeker, a making of (studio report) and more…check it out, its really worth the money!

Concerning the live side, do you have booked some dates in France?
Well, again its hard to answer this question. We always wanted to tour back in time, but do not have the money, and all of us are working besides. Let’s hope that some opportunity comes to us again, we really would love to tour, have been planing something, but had to drop it, because of missing TIME and MONEY. It´s a pity. Please be patient, we are on it.

Now some more personal questions : what is your musical background? Who (musicians and bands) gave you the will to be a musician?
When I first heard AC-DC play, I emedialtly were a cooler and, well… later, perhabs at the age of 10 or so, I first heard the intro lick of ?voodoo chile?,…after that I didn´t want to have a Gibson SG, like Angus, but a cool Fender Strat, like Jimi ;) But I thought, the sound of the wah-wah, came from his Jimi´s guitar, itself:D There are so many of that situations, or persons who inspired me in such ways, It just won´t fit in here. And then again of cause I´m influenced, by those well known bands like Iron Maiden, Metallica,Helloween,etc.

What would be your 10 albums of the year 2005? And of all times?
Sorry but I do not really have any favourites. So it’s kinda hard to say. Due to my studies of the guitar, I´m now again listening to different jazz musicians and I really like it a lot. But it all changes so fast. My all time favs could be maybe something like this, but it changes all the time,…man just 10?!?whatta…:P

1. Spock´s Beard ? Snow

2. Symphony X ? Damnation Game

3. Iron Maiden ? Rock in Rio :P :P:P

4. Manowar ? Kings of metal

5. AcDc ? LIVE:P:P:P:P

6. Sentenced ? Amok

7. In Flames ? Jester Race

8. Michael Manring ? Unusual Weather

9. Freak Kitchen ? Move

10. Stryper ? To hell with the devil

What is your opinion about the german, european and world metal scene?
One thing I didn´t like from the start is, that everyone knows everthing about everyone, always. I´m really fed up with that. On the other hand what I always loved is the feeling on big concerts or festivals. The ?metal-brotherhood? is awesome. The metalfans are the most loyal fans on earth I think, using Joey’s (Manowar) words ;)

What is for you the Spirit of Metal?
Damn, what a question :D BEER! Of course!

Do you have a last thing to say to the readers of Spirit of Metal webzine?
Hey Metallians out there, thanks for your time! Please check out our new album or www.galloglass.de :) STAY SAFE!!!METAL NEVER DIES!!!

En savoir plus sur Galloglass

interview Ufych SormeerUfych Sormeer est un groupe à part dans le monde du métal français. A mi-chemin entre black metal et metal progressif, il posséde un énorme potentiel et un talent qui peut le propulser vers les étoiles. D’ailleurs, leur EP ‘The Whimsical Have A Dream’ est une preuve flagrante, s’il en est, de la sincérité qu’ils insufflent dans leur musique. Olivier Bourrez, le guitariste/chanteur et fondateur du groupe nous a accordé une interview pour nous parler de son groupe, ses influences et nous présenter son nouvel album, ‘Crazy Mac’, qui, selon Olivier, est dans la même veine que ‘The Whimsical’…

Peux-tu vous présenter et raconter l’histoire du groupe à ce qui ne vous connaissent pas encore ?
Le groupe existe depuis 97 et s’est fondé aux alentours de Lille. à l’époque nous officions dans un black symphonique assez épique, nous avions sorti un premier album dans cette veine puis le style et le line up du groupe ont tous deux été profondément chamboulés au fur et à mesure des années qui suivirent. Aujourd’hui, rien à voir, nous pratiquons une sorte de Fantasy Heavy Trash n’ roll assez barré dans lequel nous nous épanouissons pleinement. Au niveau des zicos, il y a toujours Nicolas Sanson à la basse, (seul survivant du line up originel d’Ufych avec moi même), Guy noël Hoareau et Guillaume Singer sont aux guitares alors que c’est Grégoire Galichet se trouve désormais derrière la batterie. Moi-même je suis aux chants guitares et synthés. Notre dernière réalisation est un 4 titres intitulé “The Whimsical Have A Dream”, il nous a permis de décrocher une signature chez Holy records en Novembre 2005.

+Grégoire Galichet (drums)

+Guy Noël Hoareau (guitar)

+Guillaume Singer (guitar)

+Nicolas Sanson (basse)

+Olivier Bourrez (vocals, guitar, programming)

Vous avez sorti en 1998 votre premier album, ?Anthem To The Glory Of The Great Octagon’, avec lequel vous avez obtenu de bonnes chroniques dans divers magazines, notamment Metallian. Il s’agit d’un album de black symphonique dans la droite lignée des ?uvres de Bal-Sagoth. Peux-tu nous en dire plus sur cet album ? Comment a-t’il été perçu par les fans du groupe sus-cité ?
On a bouclé l’enregistrement de “Anthem” en janvier 99 mais il n’est sorti qu’en 2001 avec Ancestral Craft Production. Malgré tout, avec cet album, on a eu beaucoup plus de retours positifs que négatifs en fait. Certains soutenaient même que l’on échappait au coté pompeux de Bal Sagoth? Je pense que nous faisions dans le même registre que ce dernier groupe mais avec une approche plus Black Metal des riffs, d’ailleurs Dark Funeral, Immortal, Cradle Of filth, et Emperor faisaient aussi partie de nos influences. Je reste aujourd’hui encore surpris du nombre de site mentionnant “Anthem to The Glory Of The Great Octagon”. Au niveau VPC il a bien tourné et il y a même des fans étrangers qui nous ont écrit spontanément pour nous faire partager leur engouement?même des croates et des japonnais! J’espère que ces fans de la première heure ne trouveront pas anormal de nous voir changer de direction musicale après autant de silence de notre part. Ufych n’a jamais été la perruche jaune qu’on nourrit à la graine dans la cage de son style. On est plutôt genre pigeon voyageur? lol

L’année dernière, après une période noire pour le groupe, vous avez enregistré un nouveau EP 4 titres, ?The Whimsical Have A Dream’ , qui voit un nouveau revirement de style, passant du métal extrême à une musique progressive et originale, parfois chaotique. Les titres présents sur ce disque sont véritablement des petites perles. Quand vous est venu l’idée de passer du black au prog’ ?
Cela ne s’est vraiment pas fait du jour au lendemain, mais il est sûr qu’après la sortie d’ “Anthem” nous voulions poser nos propres règles, trouver notre propre style. Nous étions un peu blasés de cette comparaison aux anglais de Bal Sagoth, même si cette dernière était, je l’avoue sans aucun problème, légitime. Après “Anthem” les riffs ont tout d’abord évolué à la guitare vers un style plus trash speed/heavy au fur et à mesure que nos compositions s’étoffaient et se complexifiaient. Le travail de nos instruments, aussi, respectifs a également eu ses répercutions et notre jeu s’est ouvert sur un horizon beaucoup plus large musicalement; d’ailleurs, dans le groupe, nous développions des goûts de plus en plus écléctiques. Mais notre style propre et actuel, celui que l’on peut entendre sur « The Whimsical have A Dream » fut le résultat de très longues expérimentations solitaires, et sans influence extérieure évidente. Au niveau du choix des sons de claviers, ils se sont mélangés et diversifiés incroyablement alors qu’à la guitare les power chords ont laissé de plus en plus place aux accords plus ouverts avec extension. Les rythmiques se sont un peu syncopées également.

Peut-on s’attendre à ce que votre prochain album, que vous êtes actuellement en train d’enregistrer, soit dans le même registre progressif ?
Tout à fait, notre prochain album “Crazy MAC” sera du même tenant que notre MCD, avec une première moitié de morceaux assez progressifs, et une autre, faite de morceaux explosifs et incisifs qui vous claquent une grosse botte aux fesses et un large sourire aux lèvres. Bref des morceaux à sampler à la “Space Cowboys”. Les nouveaux morceaux comme “Shun Loafer” et “Where all things Equalize”devraient logiquement faire leur effet dans ce sens.

Le titre du EP ?The Whimsical Have A Dream’ est assez étrange. Y-a-t’il un concept dissimulé derrière ce nom?
Oui “The Whimsical have a Dream”signifie “Le Fantasque Fait Un Rêve” (avec les majuscules). Ce Fantasque en question se prénomme Shun, c’est le nouvel héros, ou plutôt anti héros, de notre saga. Shun est un voleur, un fourbe, un égoïste doublé d’un trouillard accompli. Cependant , sa destiné est de sauver son monde. Shun est rêveur et lors d’une nuit solitaire sur une plage non loin de la cité de Vendor, il fait 4 rêves . Ses songes aussi délirants qu’ils soient s’avèreront être prémonitoires et sont illustrés par les 4 titres de notre MCD.

Le disque commence très fort avec « Space Cowboys » et son intro assez « space » , que j’aime beaucoup (les gémissements d’une femme pendant l’acte :-p). Ensuite, la chanson débute véritablement et surprend l’auditeur : bien qu’il y ait une certaine ligne directrice représentée par le refrain, on peut noter la présence de nombreux breaks et la multitude de parties. On ne se lasse pas d’écouter et de réécouter ce titre?Il possède, de plus, un son très moderne, vraiment en avance sur son temps?Comment est née cette compo ?
Elle est née très spontanément, très rapidement à la base. Ses fondements furent posées avant tout par les guitares influencées Pantera. Composées assez rapidement, ces dernières sont récurrentes et cycliques mais elles sonnent totalement différemment à chaque fois qu’elles interviennent grâce aux arrangements claviers qui, eux, ne cessent de changer. Tant au niveau des sons qu’au niveau des tonalités d’ailleurs. Au niveau Ambiance, je crois mettre fait influencé par le film Blade Runner au niveau des sons. Je voulais une atmosphère spatiale et froide. Des sons SF assez rétros et eighties conférant au groove des guitares un peu cowboy, une dimension Kosmitch (=cosmic+kitch). Le résultat donne un morceau assez unique décalé par quelques samples déjantés ; j’ai parfois l’impression que ce morceau aurait pu être une musique de dessin animé des années 80, un truc genre Cobra ou Ulysse 31. Tu vois, les ingrédients du morceau sont assez vieux, et pourtant tu n’es pas le premier à me dire que ce morceau fait assez avant gardiste. Cool.

Les autres chansons sont, elles aussi, très inspirées et excellentes, bien que les deux dernières, « The Order Forces Strike Back » et « Beyond The Sea Of Cinders », soient des instrumentales. On ressent bien, particuliérement dans « Beyond The Sea? », les influences du black, à travers l’atmosphère qui régne ici ainsi que grâce aux titres des chansons, comme si c’était pour ne pas désorienter les fans qui vous ont connu avec ?Anthem To The Glory Of The Great Octagon’, de façon à ne pas les choquer en ne coupant pas trop vite les ponts avec votre passé. Est-ce exact ?
Pas vraiment en fait, nous étions sûrs, après un tel changement de style, que les fans d’hier seraient, pour très peu d’entre eux, les fans d’aujourd’hui ou de demain. Nous étions totalement préparés à cela ; « Beyond The Sea of Cinders » est un morceau très expérimental et son but n’était pas de faire le pont entre notre passé et notre présent. Cela dit, il se peut que tu aies su détecter sur ce morceau des tics ou des TOC ufychiens tout droit issus des mélodies que nous développions depuis le premier album, car il est probable que nous gardions des automatismes de cette époque. Avec ce morceau nous voulions pousser le vice des arrangements multiples mais dans un registre 95% sons d’orchestre 5% sons futuristes. Nous avions tellement de pistes à mixer avec ce titre qu’il eut été possible d’en faire 5 ou 6 versions totalement différentes rien que dans le choix des instruments à mettre en avant par rapport aux autres. Nous avons été très loin dans le délire? trop peut être même !

Peux-tu nous dire quels sont les thémes que vous avez développé dans vos chansons de ?The Whimsical Have A Dream’ ?
Ce sont donc 4 rêves que Shun fait une nuit alors qu’il s’est assoupi sur une plage, comme l’illustre Florent Varupenne graphiquement à l’intérieur du boîtier du MCD. Dans le premier “Space Cowboys” Shun chevauche un griffon de metral escorté par 4 cowboys cybernetiques. En leur compagnie, Shun survole son monde qu’il reconnaît à peine car il est totalement dévasté et embrasé. Dans le second titre “We thought this battle lost” le voleur court au milieu de la vallée de Kalugan (la même que dans notre premier album sur le morceau « The Great Battle Of Kalugan Vale » cette vallée est d’ailleurs illustrée sur la pochette de cet album) après un enfant nommé Keptalas (un personnage qui vient du concept de groupe Burgul Thorkain car il existe un cross over entre les concepts d’Ufych Sormeer et de Burgul Thorkain) ce dernier lui a volé un étrange talisman. Dans cette vallée, Shun évite, dans sa course, les fracas d’une terrible bataille entre Démons et Cyborgs aux allures de chevaliers en armures de plaques: les forces de l’Ordre. Dans « The Order Forces Strike Back » Shun, toujours dans la vallée de Kalugan, assiste à l’ouverture d’une brèche dimensionnelle d’où émergent les cyborgs de l’ordre transportés vers la bataille par de gigantesques Gallions volants. Dans “Beyond The Sea Of Cinders” Shun est en habit de prince sur le pont d’une frégate traversant une mer parcourue de gigantesques flammes, un couché du soleil confère au ciel une lumière chaude et orangée, Six Wyrms affamés apparaissent en ombre chinoise sur le disque doré de l’astre. Elles prennent en chasse le navire dont le pont se souille peu à peu par l’urine du voleur terrorisé.

Quels sont les choses qui vous inspirent pour composer et écrire les textes ?
Le cinéma SF ou de série B, la littérature fantastique, une pléiade de groupes de Metal, et une grosse poignée d’autres groupes divers. Dans Ufych on aime bien faire nos Wagner avec la bank de son des Daft Punk. Après j’aime assez chanter façon Hard FM déçu ! Oufych non?

Quel est votre processus de composition habituel ?
ça se passe rarement deux fois de la même façon mais disons que, de manière générale, les guitares sont trouvées en premier lors de répétitions et que les synthés sont posés après avec souvent beaucoup de recul? oups! pour nos deux dernières réalisations je viens de m’apercevoir qu’on a fait pile l’inverse;-) Non, tu vois, il n’y a pas de recette très établie, on n’a pas de carte pour tracer notre chemin juste une boussole pour ne pas perdre le Nord natal et un sextant pour garder toujours un oeil sur les étoiles.

Beaucoup d’événements pour Ufych Sormeer, récemment : de nouveaux venus dans le groupe (Guillaume Singer et Guy Noël Hoareau du groupe Dead Season aux guitares, et Grégoire Galichet derrière les fûts), la recherche d’un nouveau claviériste et, surtout, la signature avec Holy Records. Quel regard portes-tu sur tout cela ?
C’est génial! je me dis que j’ai bien eu raison de ne jamais lâcher l’affaire, même si on a eu environ mille occasions de le faire.

Vous n’avez pas tourné, à ma connaissance, pour promouvoir votre premier album. Peut-on espérer vous voir sur scéne après la sortie de votre prochain album ?
Je suis heureux de pouvoir dire que oui. On bosse sur tout ça?

Niveau pochettes, les votres sont toujours emprunt d’un certain mysticisme. Celle de ?The Whimsical’ représente une sorte de ?C’ ou un ?G’. Pourquoi ? Que représente cette lettre ?
il s’agit d’un G. comme Grandiose! La forme en spiral de la lettre rappelle aussi au Vortex et aux passages dimensionnels que Shun ne cessera d’emprunter le long de ses mésaventures.

On peut également voir ta photo sur le côté tracklist? * Sympa comme démarche. *
j’aime aussi lol. C’est une autre illustration au titre de l’album.

Questions personnelles maintenant : quelles sont tes influences musicales ?
Elles sont assez étendues : Parmi les groupes qui nous inspirent : Megadeth, Ministry, Pantera, Guns n’ Roses, Blind Guardian,Queen, Bal Sagoth, Dream Theater, Nevermore?. Il y en a plein! Mais très objectivement je crois que nous n’évoluons pas dans les traces d’un groupe en particulier. J’ai enfin l’impression que nos pas s’enfoncent dans une neige vierge, fraîche et immaculée et ce plaisir est immense!

Peux-tu nous parler de ton passé musical ? A quel âge as-tu commencé à écouter du métal et à jouer de la guitare ?
Je reprenais tout le répertoire du folklore turc à l’âge de 5 ans sur le piano à queue de mon grand-père de la main gauche? non en fait j’ai pas eu les parents d’Alexi Lahio, j’ai fait option Hard rock/Metal au collège vers 12 ans, puis réorientation en metal extrème vers 14 ans. J’ai du chopper une guitare pour la première fois à cet âge là aussi. Mais je crois encore posséder mon antédiluvienne flûte à bec scolaire quelque part dans un tiroir poussiéreux.

Depuis les plaintes et pétitions du voisinage s’accumulent dans un classeur où il est inscrit en lettre d’or “love letters”

Que penses-tu de la scéne métal actuelle en France ?
elle se porte bien malgré la télé qui là snobe allègrement. Internet joue sa carte, les metalleux savent cliquer sur les boutons Download car souvent ils sont très visibles et clignotent;-) Ya quelques bons groupes en France c’est clair.

A ton avis, le métal doit-il être plus exposé dans les médias ou doit-il rester, au contraire, en-dehors de ce battage audiovisuel ?
Et bien je suis content du phénomène Gojira, je pense que le metal a sa carte à jouer. Pour une fois qu’Universal distribue autre chose que de la bouse. Lorsqu’un groupe y parvient comme cela, et en étant méritant de surcroît, ça fait plaisir et même rêver! Alors que ça devrait sembler normal, non?!. OK, le metal ne sera jamais fait pour le prime time ou les duo avec Johny et Raphaël. Mais putain c’est trop demander que d’avoir une ou deux émissions spécialisées, la nuit, sur les chaînes hertziennes? on le fait bien pour le jazz et la musique classique non? La frilosité française? pouha?vomi. J’aime pas la varietoche, l’accordéon et les chants façon “chien battu” faut-il que je me claque le beignet sur une table jusqu’à temps que ça change? Ou arrêter de payer la redevance télé peut-être…

Quels sont les albums métal qui t’ont le plus marqué en 2005 ? Et dans ta vie ?
Pour les derniers choppés on va dire The Darkeness “One Way ticket to Hell and back” Megadeth “Greatest hits: Back To The Start” SUP “imago” et Black Label Society “Mafia”

Et dans ma vie, sans être exhaustif bien sûr, on va dire “Appetite for destruction” et les “Use your illusions” des Guns, tous les albums de Megadeth, “The time keeper” de Loudblast “And justice for all” de Metallica. Les “Geatest Hits” de Queen,”Skies” de Kalisia, “Battle in the North” d’Immortal, “Starfire Burning Upon The Ice Veiled Throne Of Ultima Thule” de Bal Sagoth. “focus” de Cynic “In the nightside eclipse” d’Emperor. “Above The Light” de Sadsit “Nightfall In Middle Earth” de Blind Guardian “The Keepers Of The Seven Keys part II” d’Helloween “American Ceasar” et “party” d’Iggy Pop. “Wrack and ruin” d’Hocico” “In tenebris” de Rosa Crux,”Animatronic” de The Kovenant “The Third Storm Of Cythraul” d’Absu. “Scary Monsters” de David Bowie “Dead Heart In A Dead World” de Nevermore? plein quoi.

Qu’est-ce que l’Esprit du Métal pour toi ?
Je n’aime pas le metal genre B.O. de Daredevil?Je vois dans le metal une musique exutoire pas toujours mature mais qui “rentre dedans”, une musique qui doit déranger un minimum, quelque chose qui doit amener l’auditeur à se creuser le bulbe un peu aussi. On peut être aussi plus rapide et dire que l’esprit metal c’est un bon pack de 6!

As-tu une dernière chose à dire aux fans ?
Ouaip, qu’ils passent quand ils veulent sur notre site pour choppez l’info. Nous ressortons de studio et avons concocter de veritables petites perles pour vous, ça devrait sortir d’ici 3 mois sous la tutelle d’Holy Records. Et pour ceux qui veulent nous soutenir, il faut qu’ils votent pour nous!, en effet Ufych Sormeer a été sélectionné parmi les 20 meilleures démos de l’année chez Roadrunner! Ce concours s’appelle “les ondes de choc 2006″ les internautes vont voter pendant un an pour désigner le vainqueur, ça débutera d’ici fin février début mars sur le site de Roadrunner. Soyez au rendez vous et faites tourner l’info! HAILS!

En savoir plus sur Ufych Sormeer

interview NeverwinterNeverwinter is a band which has talent, ambition and represents a new face of the metal : more atmospheric and so much more spiritual. I had the infinite chance to meet their leader, the talented composer and guitarist Rich Shillitoe, who was one of the guitarists of the british band Mercury Rain. He decided to parted ways with his former band to create a new one, more inspired and bringing metal on a new level…Man dreams while listening to Neverwinter’s music, especially thanks to the guitars, keys and the pleasant vocals done by the delightful Izzy. Discussion with a Friend…

Rich, can you tell to the Spirits who are the members of your band and what’s the story of your band?
Well The recording line-up for the new EP is as follows

Izzy ? Vocals, Woodwind

Daryl Barret-Cross ? Bass, Vocals

Rich Shillitoe ? Lead Guitars, Keys and programming

Rich Bendall ? Guitars

Miles Jefers ? Drums

The band started out as a recording project two summers ago with me and a friend of mine who is now the bass player for Bristol based thrash band Seregon. The idea was just to write and record some ideas after I left my previous band. After a while and many style changes it was clear that something good was happening with the music so I asked my childhood friend Izzy if she wouldn’t mind singing on these ideas and she jumped at the chance. Then I met Rich B in a local bar one night and we were chatting about guitars and such and we became good friends and I finally asked him to play with us. I knew miles from studying at Music College and asked him to join. Then one of my very good friends Daryl loved the ideas so much he decided to join the band playing bass which really is he second instrument although he did play bass for punk band Mr Zippy touring Japan with them. And so the recording line up as it stands today is complete.

How would you define the music you play?
It’s kind of hard to just bring it down to simple terms and genres. On its base level I would say its kind of Power Orchestral Folk Prog Death Metal Hahahaha! There are far too many elements of different genres to just call it one thing.

You’ve already recorded two excellent songs : “Last Cry” and “The twisted truth”, the one being really atmospheric with its lead feminine vocals and the second one being really technique with its virtuoso soli. What is your composing process? Who writes the lyrics?


Oh! Good question. I think personally the way I compose music changes from song to song. Ill either get an idea for a passage and write around that or ill just have a whole idea ill try and play out as closely as possible to what’s in my head. The songs within the EP will change from different feels maybe different genres as most new bands were still finding our feet and our own style. As a band were really trying to find our own style and not sounding like another *insert generic female fronted band here!* which is actually a Very hard thing to do!. As far as lyrics within the band its kind of a free for all, Izzy writes some great stuff so does Daryl and Rich. They all write in totally different ways. Izzy pours her heart out within lyrics with past experiences and different things where Daryl would sit down and really think about what he is trying to say with the lyrics. I will also write some lyrics for the EP I have already written the lyrics to Twisted Truth which is about my own personal feelings about religion and how its Both an amazing blessing yet a curse that can be taken out of context and abused.

You’ve not released a demo or an album, so when can man hope to see one out in stores?
Well as I said before were all still finding our feet and style the process is taking its time which is my fault as I’m becoming more and more like a perfectionist every day! I think one day someone in the band has to give me a kick up the backside and tell me that enough’s enough and it’s ready to be released! I really cant put a date out yet to disappoint anyone!.

You’re one of the Neverwinter’s guitarists, with the 2nd Rich, but can you tell me who gave you the desire to be a guitarist and what are your influences? Your favourite musicians?


Well my family were never that musical but the support I get from them growing up was fantastic driving me to gigs and helping out and everything I can’t thank them enough. When I was really small my parents used to play a lot of Queen and I was really enthralled by Brian May’s harmonies and arrangements and idolised him from the age of 7 when I first picked up the guitar. Then getting into Iron Maiden when I was growing up got me into metal but my main influences guitar wise now would have to be Andy Timmons, John Petrucci from Dream Theater and Steve Vai! Typical fret abuser guitarists! The way I play though comes from an interview I read with Brian May ages ago how about he writes guitar parts as melodies more then just sticking to a scale and being restricted by the notes that appear in that scale.

Why this name : Neverwinter, for your band? Is this a tribute to the same name video game?
I used to play the game a while back and I just liked the name I guess! To me a name has always just been that some of the best bands had the most stupid names like Pink Floyd and Led Zeppelin its all about the music, man!

What is your view about the English metal scene and about the European scene?


Well I could write you a huge essay for this one. Basically Melodic metal in England is good as dead with only Dragon Force and Power Quest making any kind of waves in the power metal scene really. That’s why we aim to play in Europe as that is where the audience is. We do have Bloodstock festival where big European metal bands come over once a year to blow our heads off and show us how it should be done!. It’s kind of a personal aim for me to play Bloodstock with Neverwinter I suppose if I get that ill set a new bar for myself! But the European scene is amazing as far as the average British person is concerned metal is dead as our charts won’t touch any of it but in Europe you guys have metal bands charting as some pretty impressive places.

Had you already booked some dates in England?
Not yet I’m afraid, that will all be sorted out when the EP is released.

If you had the opportunity to make some tour in France, what band would you turn with?
Personally I would love to tour with Arjen Lucassen’s new band but that’s a mere dream!. There are a few English bands making some headway in France like Mercury Rain who I used to play for who have the added bonus of there lead singer Sonia being French! When were up and touring I am defiantly looking to do some French dates if its actually possible for us!

You’re also a producer. Have you already worked with some bands?
Nothing any metal heads will know. I mainly produced Drum and bass stuff around Bristol. Though most of my skills come from trial and error with my home recording equipment! Production of the EP does worry me as I never had any formal training its just a case of what sounds good to me!

What advices could you give to a band which begins its career?


I would like some advice myself! But seriously you have to truly believe in what you’re doing! Believe in it strong enough to appear arrogant if not your start doubting yourself!.

A personal question: how do you find France and French girls?


I best not answer my girlfriend will kill me! There has always been a silly rivalry with England and France there’s a lot of English rumours that I don’t believe. I have an image of French women being very cliché fashionable and elegant! Silly commercials for channel!

While talking about girls, I would like to have your point of view about female singers. What is your favourite?


Well my favourites would have to be Floor Jansen, Irene Jansen, Tarja Turunen, Heather Findlay and Loreena McKennitt.

Do you have some last words to the Spirit of Metal readers?
Yeah!, Visit Http://www.neverwinter.org.uk where we will keep everything up to date as possible. There’s a forum to chat to members of the band, song samples, merchandise etc etc. And Keep it metal! \m/

En savoir plus sur Neverwinter

interview Gun BarrelI was really impressed by the new Gun Barrel’s album, the bombastic ‘Bombard Your Soul’ and this is naturally why I wanted to know more about this band and this album. When I had the chance to do an interview with them by mail, I took it immediately and worked on this interview. Rolf Tanzius answered to my questions, with a huge amount of humour…

First of all, could you introduce the band to the fans?
Hi,I`m Rolf Tanzius,the guitar player of GUN BARREL. The other ones are: Tomcat Kintgen on the bass, Toni Pinciroli on the drums and Xaver Drexler is our singer.

What was the feedback of your preceding album, ‘Battle Tested’?
?Battle-tested? got great reviews worldwide and it was a step further for the band. We got many invitations to take part at several gigs and festivals in germany and other countries.

Gun Barrel makes its comeback this year with a power heavy rock metal bomb really well intitled ‘Bombard Your Soul’, which is a very surprising album kicking the ass. But what other could we await from Gun Barrel? We can still hear the influences of the heavy 80’s and of Motörhead’s heavy rock…However, the refrains are very “german power metal” like. And this is exactly what is differentiating you from the other teutonic bands, this original mix which gaves you a particular personality : do you agree?
Yes,we do, totally correct.We like bombast refrains and also

Metal, rock n roll and old school and this is the secret of the GUN BARREL songs, we lay our heart and soul, our love and anger, our strength in our music and we believe in the things we do! Everything and everybody 110% Gunbarrel.

How do you arrive to conciliate so many styles in a same band?
Everybody of the band has his own style. We have a new song idea and each of us is free to bring in his ideas into it.. No pressure ? nobody has to play a song he dislikes! So, we get this rocknrollmetal mixture.

Is there a concept hidden behind the the title of the album or is the only link between the songs this power in the music? Can you describe us the theme of each song?
We play a straight kickin ass music, we bombard the souls of our fans and other listeners ? Our music is alarm!

All songs have a personal note and lyrics from our new singer Xaver Drexler.. He has write his and our diary I neach song. The rock n roll life style. The road life, the family, persons we don`t like, people we love, memories and the metal maniacs. But in genarel everybody is free to imagine and feel what ever he/she wants while listening to our songs.

Amazing thing, which surprised me first, is the intro, “Begging For Awakening”, which contrast strongly with the rest of the album : I thought the record was something like symphonic heavy metal, but NO, I was tricked…Who had the idea to create this sort of intro?
We gave an order to Piet Sielck. We said to him: Piet, we need the riff of ?Fearing the fears of my fears?, we need timbals, police sirens, voices, heart beating, bombast orchestras! And Piet made out of it this great intro. We were very inspired and you can hear the intro now before every gig.

The rest is really sturdy, especially “Dear Mr. Devil”, “The Fallen One”, “Bombard Your Soul” and “Bloody Pretender”. There is only one quiet (at least no as violent) song, the hard FM-ish “On The Road Again”…Why don’t you have followed your fellow countrymen and proposed to the fans a real ballad? I have the feeling that it’s not much your thing, am I wrong?
You are wrong,sorry! We plan a ballad for the next album. I think I have four or five ideas for ballads. But this is not enough ? you need a certain feeling and voice too. Nowadays we have the right singer for a ballad to become a flesh creep and Xaver is the right man for a GUN BARREL ballad.

I also noticed that the second intro riff line of “Dive Into The Flame”, which is finding itself again during all the song before the refrains and between the verses and the bridges, by intermittence, is so close to the one that AC/DC used in “Riff Raff”…is it a kind of tribute to the brothers Young’s band?
We love AC/DC but we didn’t look to their riffs. It was an idea I got when I was just playing around on my guitar and I fell in love wit it. I can’t stop playing it? pling pling..

The guitar soli are fresh and light, almost atmospheric on this title…
Yes, correct, thanks a lot, thank you for the flowers, could I invite you to any drink? You’ re my man!

What was your composing process? Who wrotes the lyrics?
First I have the riff ideas or complete songs. Yenz Leonhard and the whole band arranges later on the songs and Xaver writes the lyrics. That’s the way it goes. And so we did ?Bombard your soul?. It all over took some weeks to record it ? some very exciting weeks because it was the first album we recorded with our new singer.

The first thing which people can see of an album is its cover. Yours is really striking the eyes. It remains a bit of these of some S.O.D. albums. Who has drawn it? Do you think it represents in a good way your new album?
The idea came from Dirk Illing. His first work for GUN BARREL. He had the idea after he knew the album title.

We think it`s a very good idea and a very good work between ugly, dirty and heavy. This face bombards your soul, too, hehe????..We think you should recognize which a kind of music in it when you see the cover.

Another thing which strikes, after having put the album in his cd player is the clarity, the brightness, of the sound. Piet Sielck produced the album. How have you meet him and why this choice?
We met Piet before we recorded the ?Battle-tested? album. Piet heard our first album ?Power-Dive? and told us that he would like to produce Gunbarrel. He has ideas for our sound and also our label LMP said ?Make the album with Piet?.

We are very satiesfied with his work and so we started again with him and Yenz Leonhard. We think that ?Bombard your soul? has a heavier sound like the albums before. Piet is a metal producer and Yenz a rock’n-roller. So we made the right choice, we think.

Now I have some more personal questions. What is your musical background and your music taste?
Oh,I like all kind of music, I have to write a book to let you know all my favourites, also the other guys of the band.

But we have some groups like ?Thunderhead, Motorhead? – the classixs we all together love.

We all played in different bands here in Cologne. But all without a deal. Except Xaver with his band ?STS8 Mission?.

Toni played in a band called ?Wicked? and ?Dreamhunter?,

Tom played in a band called ?Underdog? and played in bands called ?Special guests? and ?Thunderstruck?.

Who are the musicians or bands which gave you the will to play music?
For me it were ?The Rolling Stones? and ?Black Sabbath?.

What are the albums, released in 2005, that you’d gave in your playlist? The ones who stroke you forever (since last 50 years)?
My playlist for 2005:

In flames ? Soundtrack to your escape

Hellfueled ? Born to rock

Backyard Babies ? Tinitus (live)

Dimmur Borgir ? Stormblast

And a lot of more

The ones who stroke me forever:

Rolling Stones ? Sticky fingers

Free ? Heartbreaker

In Flames ? Colony

Thin Lizzy ? Live and dangerous

Black Sabbath ? Black Sabbath

Hawkwind ? In search of space

Ozzy ? Diary of a madman

Deep Purple ? In Rock

Black Widow ? Come to the sabbath

Demon ? Night of the demon

Backyard Babies ? Total 13

The Hellacopters ? Suppershity to the max

Uriah Heep ? Sweet freedom

Bad Company ? Running with the pack

At the gates ? Slaughter of souls

How do you train your instrument? Can you give the fans who are musicians some advices about how to be perfect musicians and how to train well to be ready before a gig?
I play every day for myself at home. I never had a teacher. So I had to find my own style and technic. We train together some days before a gig and also two times a week to get things done ? you know: A man has got to do what a man has got to do ?

What is your view about the german scene? European? Worldwide?
We try to get a support tour for europe and our dream is to play worldwide because we want to meet billions of women ? but you must not tell our wives and girlfriends ? ok? Just kinding around ? no ? to be honest: we are a live-band and love to be in front of our fans. We are just travelling around in germany and promoting our album. People in Europe start to get hold of us and we took part in some international festivals like Wacken. Actual now I think we won’t have a chance in America but we have good reviews from argentina.

What is for you the Spirit of Metal?
The first ?Black Sabbath? album. The first step into the heavy life.

Do you have some side-project?
No!! Gunbarrel is on top, my one and only, and I am more than 1000% tuned to it.. We are all absolutely only Gunbarrel.

Do you have already booked some tourdates? In France?
We have to wait because we just have a new booker since these days. We hope to play everywhere, also in France!!! Keep an eye upon our homepage there you will see more.

Do you have a last thing to say to the fans?
Yes, of course:

Hi Spirit of metal readers:

We are GUN BARREL from Cologne, Germany and we salute you and try to bombard your soul next near. We wish you to a heavy christmas and also a great rocking and rollin 2006. Shake your bones and take care!

GUN BARREL

Thank you, Rolf-Gun Barrel

En savoir plus sur Gun Barrel

interview DungeonAustralia, apart being the land of kangaroos, koalas and the Bush, is also the country of rock music. Such bands as AC/DC, Midnight Oil or INXS have proved it. But, what people don’t know is that Australia is also the country of metal, of which Dungeon was one of the most famous and best power-metal bands. Tim Lord answered my questions, giving some surprising revelations about the band !!

Can you tell the story of your band to the readers of Spirit of Metal webzine who don’t know you?

Sure! Dungeon began in 1989 in the Australian outback where Mad Max was filmed. Eventually we relocated to Sydney and recorded several albums and began to tour the country. By 2003, we were touring internationally and sharing the stage with bands like Megadeth, Nightwish, Opeth, Edguy and Nevermore. In December 2005, Dungeon split up. There’s a press-release explaining why up at www.dungeon.cd but the good news is that my new project, LORD, will be continuing to play the Dungeon songs and write music along the same style.

What was the feedback of your “preceding” album ‘One Step Beyond’?



It was pretty good ? the biggest complaint people had about it was that it wasn’t anything ground-breaking or new, but that’s not what we were trying to do with that album. Our intention was to write an album of good, solid heavy metal songs that we enjoyed listening to as much as we enjoyed playing and for that I think we succeeded. The scores we got in the reviews were mostly really good.

You just have released your “new” album, ‘Resurrection’, which is in fact a re-recorded version of the same name 1999’s album, but with a different tracklist containing the same songs. Why?



OK, when we originally recorded the Resurrection album, we were very disappointed with how it sounded because we had very limited time and money to record with. When we signed to LMP, they wanted to release our back-catalogue which included the Resurrection album. We knew that the original version was nowhere near good enough to compete with the current production of metal albums so we chose to re-record it during the same sessions as One Step Beyond. There was one song that changed from the original version; that was Severed Ties. The song it replaced is being used by our bass player from that album in his current project and we thought it would be best to let him use it in peace, plus I think the original Resurrection album needed a song like Severed Ties to make it more balanced.

Your music is a very powerful melodic power metal, more than the Gamma Ray’s one (I preferred ‘Ressurection’ to ‘Majestic’), influenced by Iron Maiden (the touch in the soli), Gamma Ray, a bit of Hammerfall, etc…Nevertheless, the structure of the songs, especially the choruses’ one, different from what the other bands do obviously, and I find them stronger than in this style. Man can remains of the choruses easily and the will to put on the album again after two or three listenings…How did you make this magic tour?

I think that growing up listening to the classic hard rock bands from the 80s like Dokken really make me think about how important a strong chorus is. There’s no reason you can’t have a memorable melodic chorus like those bands did in powerful, almost thrash metal type of music. The thrash elements give the songs the power and the hard rock elements give the songs the melody.

The songs, especially “Resurrection”, “Paradise”, “No Way Out”, “Fight” and “Judgment Day” have a special aura, surely due to, as I said before, to the choruses. Man has the impression that some of them are directly inspired from the ones used in the metal of 70’s and 80’s, it means sumperimposed choruses, very canon-like. Would you be fans of the pioneers of the metal, and especially of Queen?

Actually, no. As much as I respect Queen, I was never really a big fan. Most of our big chorus ideas come from bands like Dokken, Leatherwolf, Def Leppard and bands like that. I would imagine that those bands would be influenced by Queen to a point, though.

What was the writing/composing and recording process of the album in 1999? Was it the same as you used today? Did it evolute?

The original Resurrection was written between 1993 and 1998 and had songs which had stood the test of time and life on the road. When we went into the studio, the band was already really familiar with the songs because we had been playing them live for years. These days, because we have such a short time between albums, we collect as many ideas as we can in the time between the albums, usually between tours too, and come together with everything we have and see what we can create out of them. The last ?new? Dungeon album was One Step Beyond and it was entirely written by ideas from myself and (guitarist) Stu in about 3 months. Unlike earlier albums, we hadn’t actually played out of these songs live before recording them in the studio.

Is there a concept hidden behind the album title?

On every Dungeon album, the title is one of the first things that is decided upon, even before the songs. Oddly enough, there always seems to be a song which has the same name as the title of the album and it’s always written well after the title of the album is decided. I’m not sure how that works but it’s certainly convenient! The idea behind Resurrection was that it was a resurrection of the band at the time (we had suffered another line-up change and we’d just signed a new record deal) and it was also about heavy metal ? around that time, people were starting to get bored with Grunge music and they were rediscovering true heavy metal.

All your songs last less than 5 minutes 30, except the last title, the epic “Legend Of Huma”, which count more than 7 minutes?Do you prefer shortest and fast titles or epic and long songs? Which ones according to you are more simple to write?

It really depends on the song. I hate songs that over-stay their welcome and are just long because they drag on for no reason. If you have a lot of things to say in a song, it can still sound interesting if it’s long. Some of the longest songs we’ve ever written have been some of the easiest to write because they’ve just flowed well.

Man can also notice that there is a ballad on this album, the wonderful ?Severed Ties? (my favourite song)?Was it the 1st time you composed (in 1999) a quiet and almost ?romantic? song?



That song was actually a new one written in 2004 while we were writing One Step Beyond but it suited Resurrection better so we put it on there instead. I enjoy writing songs like this and have written quite a few of them in the past, but none that really ended up on Dungeon albums. I’m planning to record an 80s inspired hard rock album sometime where I can use a lot of these ideas.

The most suprising title is ?I Am Death?, with its guttural vocal lines. Once again, I must ask you why did you choose to put some death vocals? Who does them?

I did the vocals and they’re not as heavy as stuff like Traumatised which was on our 2003 album, A Rise To Power ? that was really black/death in style. Certain songs need a certain type of vocal to get the message across. We don’t want to feel limited by what we do. Even though people would call us a power metal band, I would hate to just do up-tempo double-bass songs with clean vocals? it would get very boring after a while.

Extreme metal fans, then?



Absolutely! But also fans of the lightest AOR too. We’re fans of all styles of metal and hard rock, so we like to include all of our influences in our writing.

Do you have good reviews for the re-recorded version?

Yeah, they’ve been fantastic ? even better than the reviews we had for One Step Beyond and A Rise To Power.

More personal questions now : first, can you reveal us what is your musical background and the bands (and musicians) which gaves you the will to play music?



I originally began getting into music because of bands like Duran Duran and 80s pop bands. From there I discovered Queensryche, Dokken, Dio and WASP, which led to discovering Slayer, Helloween, Iron Maiden, Judas Priest and eventually Kreator, Blind Guardian, Soilwork and lots more.

What are, according to you, the 10 best metal albums of 2005? And the albums of all times?



Ooh, that’s one thing I couldn’t answer. I was so busy during 2005 I just didn’t get a chance to really listen to anything other than Dungeon. Of all time? I’m not sure if these are the best albums but the ones I really like would be (in no real order):

Queensryche: Rage For Order

Helloween: Keeper Of The Seven Keys (part 1)

Iron Maiden: Seventh Son Of A Seventh Son

Slayer: Reign In Blood

Blind Guardian: Somewhere Far Beyond

Dokken: Under Lock And Key

Leatherwolf: Street Ready

Soilwork: Natural Born Chaos

Metallica: Ride The Lightning

Judas Priest: Painkiller

This list changes a bit all of the time but these are usually in or near my top 10 albums ever.

Until 2004, your albums have only been distributed in Australia and New-Zealand. Then, you signed a deal with Limb Music. Was it a relief for you?

It was 2003 for our A Rise To Power album actually, and yes, it was nice to be able to finally have a product available worldwide.

Is it simple for a melodic power metal band to find a way out from Australia, when living in this vast and desert country, more well-known for its rock’n'roll bands as AC/DC, Midnight Oil or INXS (now Green Dollar Colour), than for its power metal bands? Isn’t the distance a handicap?



The unfortunate thing about Australia is that it’s so isolated from the rest of the world, which makes any international touring extremely expensive and sadly out of reach for most metal bands here. The advantage of this is that most Australian metal bands have developed their own flavour and aggression that comes from being isolated and doing it very tough.

What is your view about the metal situation in Australia? In Europe ? In USA ?

I think in Europe the scene is very flooded right now, with many bands competing for the same tours and shows. In the USA, it’s better but they also have to compete with a lot of the NuMetal acts that have got a much larger push from the major record labels. Here in Australia, the scene is very small but we have some of the best bands in the world down here that no one has ever heard of and some of the most dedicated fans anywhere.

Do you have booked some european dates ?

Dungeon just returned from a European tour with Megadeth and has since broken up, so there won’t be any new Dungeon dates at all. However, there will be one final Dungeon album recorded very soon for release this year and the new LORD band will be touring and playing songs from that album, as well as the new LORD material. We hope that we will be able to return to Europe this year but if that doesn’t happen, definitely in 2007.

What is for you the Spirit of Metal?



For me, it’s freedom: the freedom to play the most diverse style of music in existence that isn’t following any trends or made to sound like anything other than how you want it to be. The true spirit of metal, really, is honesty.

Do you have a last thing to say to the fans?

I would just like to say thank you for all of the support throughout the years of Dungeon. I hope you enjoy the final Dungeon album and give LORD the same kind of support as you did with Dungeon. Hopefully we’ll see you on the road very soon and keep an eye on www.lord.net.au for all of the latest news. Cheers! :)

En savoir plus sur Dungeon

interview Revenge (FRA)C\’est avec une grande impatience que j\’attendais le nouvel album des lyonnais, l\’efficace \’eXplicit\’, typiquement \”Revengien\”. Et quand on m\’a proposé de faire l\’interview de Revenge, même si ce fût via email, j\’ai sauté de joie, le groupe étant un de mes groupes préférés. En voici le compte-rendu…

Nous savons à peu prés que les médias ont adoré cet album, mais, quel a été l\’accueil réservé par les fans à Sticked To Your Back?


Il est vrais que le sticked a fait l’objet de bonnes chroniques en général. Il en est de même avec les fans qui ont été conquis à l’occasion de cette sortie. Je pense qu’ils sont fidèles et auront l’envie de posséder eXplicit.

Vous venez de sortir eXplicit, qui est, à ce jour, votre disque le plus typé hard US, ce qui est confirmé par la reprise du \”He\’s Back\” de Alice Cooper, pour qui vous avez récemment ouvert à l\’Olympia. J\’imagine que vous deviez être ravi…


Le mot est faible, nous étions honorés !! tu imagines, une idole de nos jeunes années. Lorsqu’on a décidé de reprendre he’s back, on était loin de se douter qu’on jouerait avec Alice 6 mois plus tard. Tu trouves eXplicit typé US, j’espère qu’il est surtout typé REVENGE, et que nous avons installé notre style?

Quand avez-vous commencé la composition de eXplicit? Et quel est le processus de composition que vous suivez habituellement?
Les 1ères compos datent de la fin de la tournée du Sticked, c’est à dire janvier 2004. les débuts furent laborieux car nous n’arrivions pas à trouver la bonne orientation. Généralement, Philippe amène le gros de la compo, et les arrangements définitifs sont fait en commun.

Avez-vous déjà des échos au niveau de l\’accueil de votre nouvel album par les fans et les médias?
Et bien, pour le moment, ça part plutôt bien. Les fans ne sont pas déroutés et ceux qui ne connaissaient pas semblent apprécier. Pourvu que ça dure !!

L\’album démarre d\’une façon assez inhabituelle : l\’intro est jouée par une boîte à musique et chantée par des enfants, les \”Breaking Kids\”, qui d\’ailleurs chantent sur un autre titre de l\’album. Peux-tu nous en dire plus sur la génése d\’une telle participation sur un disque quand même assez \”explicite\”?
Je trouve que le mélange des voix d’enfants et du metal est très surprenant et touchant. Nous voulions amener ces émotions nouvelles à la palette REVENGE. Nous avons embauché nos enfants, ce fut très amusant pour eux et nous.

Certains titres comme \”Wild Wild Wild\”, \”Don\’t Trust Your Nightmare\”, \”Sticked To Your Back\”, \”eXplicit Eyes\”, etc, sont des hits en puissance. Les thémes que vous abordez dans vos chansons sont surtout inspirés par les femmes, les belles voitures et le rock\’n\’roll. N\’avez-vous pas peur qu\’en reprenant de tels thémes le public finisse par se lasser (personnellement, j\’aime ça)?
Ben tant pis pour ceux qui se lassent. Nous ne faisons pas cette musique pour révolutionner la littérature. Notre approche est fun, sans message caché, direct. Ceux qui recherchent des textes plus profonds ne doivent pas apprécier notre musique sans fioritures. C’est notre style, certains l’aiment, nous ne changerons pas !!

Pourquoi \”Sticked To Your Back\” n\’apparaît-il pas sur l\’album précédent du même nom? C\’est quand même une démarche assez bizarre…


Ouais ? tout à commencé sur le 2ème album ou il y avait un morceau intitulé « handle me with care » (notre 1er album : « handle with care »). Depuis, nous avons gardé cette habitude un peu déroutante avec under pressure et sticked to your back. En fait, c’est juste pour voir si tout le monde suit bien dans la salle !! apparemment, c’est ton cas.

Il paraît que vous allez enregistrer un DVD…
Oui, c’est encore un projet, mais qui devrait se réaliser cette année, on croise les doigts. Il est prévu de filmer le concert de Lyon le 13 novembre.

Vous sentez-vous plus proche de la scéne hard FM US ou de la scéne hard FM européenne?
Même si certains membres de REVENGE apprécient le hard FM, on ne peut pas dire que notre musique en soit. C’est plus du heavy. Néanmoins, s’il faut faire un choix dans le FM, je préfère la vague Américaine des Bon Jovi, Motley etc? bien que j’apprécie également des groupes comme Scorpions, Def Leppard ou Europe. C’est difficile de faire un choix !!

Aprés 4 albums, quel est votre sentiment sur le chemin parcouru depuis la création de Revenge?
Nous nous disons que 4 albums en cinq ans (2000-2005), cela prouve que nous avons la foi et que notre travail est apprécié. Le groupe est relativement stable, ce qui nous permet de continuer à évoluer. Nous sommes satisfaits de notre parcours, car il a toujours évolué positivement, chaquue année nous apportant des albums plus aboutis et des concerts plus importants. J’espère que cela continuera encore 10 ans !!

Vous allez jouer à Bordeaux au Farenheit en compagnie de Thunderland et Malédiction. Que pensez-vous de l\’affiche?
Nous faisons pratiquement toute la tournée avec Malediction que nous connaissons et apprécions. Nos style sont proches et devraient attirer un public cohérent. Quant à Thunderland, ce que j’ai écouté d’eux m’a vraiment plu, ces gars ont l’air de véritables virtuoses. J’ai hâte de voir ça en live.

D\’autres dates de prévues dans les semaines à venir?


Voilà le programme :

15/10/2005 Strasbourg Kobus Club + Samy Grey (Allemegne)

21/10/2005 Annonay (07) \”American Dream\” + Malediction + Mr Pain (Lyon)

22/10/2005 Marseille \”La Machine à Coudre\” + Malediction + Stéréoxyde (Marseille)

23/10/2005 à confirmer

24/10/2005 Toulouse \”Caravan Sérail\” + Malediction + Veda

25/10/2005 Bordeaux \”L\’Inca\” + Malediction + Thunderland

26/10/2005 Limoges \”Le Romanet\” + Malediction + groupe local

27/10/2005 La Ferrière (85) \”Matsa Café\” + Malediction + Defunctus

28/10/2005 Lisieux, salle polyvalente + Malediction + Désillusion

29/10/2005 Reims \”Le Tigre\” + Malediction + groupe local

30/10/2005 Auxerre (Michery) \”L\’escadrille\” + Darknation

31/10/2005 Paray-le-Monial (71) \”Le Palais de la bière\” + Dreadful

13/11/2005 Lyon \”Transbordeur\” + Malediction + Tears of Rage (TOURNAGE DVD)

Quelle est votre background musical personnel? Et vos influences/goûts musicaux personnels?
Tu sais, nous faisons tous de la musique de puis près de 15 ans. Ça serait un peu fastidieux de te citer notre background. Pour mieux cerner les membres de REVENGE, je te propose de te citer les groupes préférés de chacun :

Ptit jo : AC/DC

Philippe : KISS

Thierry : Pretty Maids

Chris : les premiers GOTHARD

Rom1 : Rammstein

Quelle est votre opinion sur la scéne hard/heavy française actuelle?
Elle s’est bien raréfiée depuis les années 2000, ou pas mal de groupes ont éclos. Malheureusement, la pauvreté des structures en France n’a pas permis à tous d’avoir une chance plus importante de se faire connaître. C’est vraiment dommage, car on est passé à coté d’un grand élan qui n’a pas pu prendre de l’ampleur. Tu sais, il faut vraiment être opiniâtre pour réussir?

Avez-vous un dernier mot pour les lecteurs de Spirit of Metal?
Et bien rendez-vous sur la tournée, toutes les infos sur le www.revenge.com.fr

En savoir plus sur Revenge (FRA)

interview Furious ZooPourquoi avez-vous arrêté Satan Jokers, alors à l\’apogée de son succés?
Renaud Hantson : 2000 personnes au France Festival avec 50 groupes, dont Trust et Satan Jokers en tête d’affiche, alors qu’au même moment la reformation de Deep Purple réunissait 16 000 personnes je n’appelle pas ça l’apogée d’un succès ! j’avais tout simplement besoin de prendre l’air, je composais de plus en plus en solitaire et avais besoin d’écrire pour mes possibilités vocales personnelles.

Outre un premier disque sous le nom de Furioso en 1991 (14 ans déjà!), des disques de variété et une participation à la comédie musicale de Michel Berger, Starmania, qu\’as-tu fait d\’autre?
Furioso est sorti en 1992 , j’ai sorti 7 albums ( 1987 Ne plus dire qu’on est seul, 1988 Briseur de C?urs, 1990 Petit Homme, tous trois réédités chez Sony BMG en ce moment avec 7 chansons live supplémentaires par album, 1992 A.M.O.U.R , 1994 Des plaies et des bosses, 1997 Seulement Humain et 2002 Renaud Hantson )

J’ai participé en 1988 à la deuxième version de Starmania, j’ai créé le rôle titre de la Légende de Jimmy en 1990 le deuxième Opéra Rock sur James Dean écrit par Michel Berger et Luc Plamondon. J’ai joué Gringoire dans Notre Dame de Paris de 1999 à 2001 et ai participé ou produit des dizaines d’albums ( William Sheller, Michel Berger / France Gall, Francis Lalanne, Excess, Pyro, Deborah Lee, Cecil , Solidays etc?.. )

Ce qui explique pourquoi vous avez mis tant de temps, Alfie, Benoît et toi, à composer du nouveau matériel pour cet album, qui contient, également le premier album dans son entier. Quand as-tu senti qu\’il vous fallait revenir au hard-rock, vos premiéres Amours? T\’es-tu remis facilement dans le bain ou as-tu ressenti un malaise en empruntant à nouveau cette voie?
Aucun malaise, je m’ennuie lorsque j’allume la télé ou la radio. Refaire du Rock à la batterie et au chant est une bonne thérapie !

Combien de temps a duré le processus de composition et d\’enregistrement?
Furious Zoo enregistre très rapidement ( le troisième album a été enregistré cet été en une semaine) car j’arrive en studio avec des compositions déjà prêtes, les musiciens travaillant leurs parties sur mes maquettes.

J\’aime beaucoup cet album à cause de sa diversité. On y retrouve aussi bien des morceaux agressifs (\”Evil Lady (Satan\’s Call)\”) que des ballades langoureuses (\”Magic Tokyo Girl\”). De plus, d\’autres chansons sont trés funky. On sait que tu est un grand fan de Glenn Hughes, l\’ex-bassiste des Pourpre Profond. Cette influence ressort de manière trés explicite lorsque ton chant se rapproche énormément de ton idole sur de nombreuses chanson de Furioso II. Comment l\’as-tu rencontré? Et qu\’est-ce que tu aimes, précisément, dans sa musique?
J’ai rencontré Glenn Hughes en 1992, il est pour moi la synthèse de tout ce que j’aime : le Hard Rock, la Soul et la Pop Music. Il représente ce qui peut se faire de mieux chez un chanteur de Rock? avec moi bien sur !!!!! ( rires ? )

J\’ai remarqué aussi la présence de Zouille, le chanteur de Sortilége, une légende du hard rock frenchie des années 80, en tant que guest, qui assure les lead vocals sur \”Good Friends\”, un de mes titres préférés. As-tu dans le projet de faire un nouvel album d\’ici peu et penses-tu inviter d\’autres musiciens? Lesquels aimerais-tu avoir sur un nouvel opus?
Zouille ne chante pas sur « Good Friends » mais sur « Get Out » et « Just Keep Holding on » les deux bonus tracks de FURIOSO II , il chantera certainement sur le FURIOSO III car c’est un ami et reste pour moi ce qui se fait de mieux dans le Métal Français.

Quel rapport entretiens-tu, aujourd\’hui, avec les fans de ton précédent groupe, les Satan Jokers? N\’étaient-ils pas un peu déboussolés par tes escapades dans la variété?
Ceux qui m’aiment m’ont suivi. Il n’y a que les cons qui ne changent pas, si je devais manger des frites tous les jours j’en aurais vite marre c’est pareil pour la musique, j’ai besoin de diversité.

Es-tu plutôt le type de musicien qui préfére composer et rester en studio ou, au contraire, celui qui aime le contact direct avec les fans sur scéne?
De toute évidence la scène et le contact avec le public. C’est la raison pour laquelle FURIOUS ZOO existe car j’ai besoin de proximité avec les gens comme dans des clubs ou des bars musicaux.

En parlant de scéne, avez-vous des dates de prévues?
Il y en a déjà eu pas mal, les prochaines sont le jeudi 15 septembre au Boucanier à Poissy et le jeudi 29 septembre à L’espace Blues à Paris.

Pour la suite allez visiter www.hantson.com , il y a un lien sur FURIOUS ZOO.

Ton opinion sur la scéne hard/métal française actuelle?
Il se passe beaucoup de choses, les groupes ont plus la possibilité de tourner que dans les années 80′ car il y avait moins de structures adaptées. J’aime bien Mass Hysteria et Lofofora .

Des projets dans le futur en dehors de Furious Zoo?
Un album de Renaud Hantson est déjà prêt mais je ne me sens pas d’aller négocier en ce moment car mon projet parallèle FURIOUS ZOO et la sortie de SATAN JOKERS live sont mes priorités.

Un dernier mot pour les lecteurs de Spirit Of Metal?
Croyez en ce que vous aimez. Le Hard Rock est un genre et pas une mode, il n’est pas prêt de mourir…

En savoir plus sur Furious Zoo

interview Far 'N' HighBonjour! Je vous tout d\’abord vous remercier pour l\’interview que vous nous avez grâcieusement accordé.
Stéphane : Salut ! y’a pas de quoi, merci à toi pour l’attention portée à notre formation et à notre nouvel album

1)L\’histoire du groupe est assez mouvementée : depuis 1991, année de votre formation, vous avez subi un changement de patronyme, des changements de line-up et une crise interne qui vous a été quasi-fatale. Peux-tu nous en dire plus sur les circonstances de celle-ci et les raisons qui ont poussé 3 membres à partir?
En fait, sur plus de dix années d’existence, le groupe n ?a pas eu tant de « remise en question » ! Regardes :

- de 1991 à 1996, la formation est restée rigoureusement la même

- de 1997 à 1999, seul le chanteur a changé

- et depuis 2002, nous sommes toujours les mêmes énergumènes !

Quant au nom du groupe, nous voulions pouvoir évoluer et sortir un produit commercial sans être ennuyés avec le FAHRENHEIT qui était déjà utilisé par ailleurs, et pas seulement dans le monde musical. C’est vrai qu’en 1999, la crise a été assez forte. Damien, (le chanteur claviers de l’époque) s’est pris la tête et a décrété du jour au lendemain que nous faisions de la merde (juste après la sortie d’ « ATTRACTION OF FIRE »). On s’est retrouvé sans chanteur pour nos concerts alors que nous démarrions juste nos dates. Du coup, le batteur et le bassiste exaspérés de devoir à nouveau faire face à la recherche d’un (bon) chanteur-claviers, ce qui est rarissime ont claqué la porte définitivement?.Au final, je me suis retrouvé seul avec cet album à promouvoir. Ecoeuré, j’ai pris un an de pause totale puis je me suis remis en quête de musiciens tout en réglant seul les dettes financières du groupe?. Le tout grâce au soutien d’Alain RICARD de Brennus Music et de Musea.

2)Vous venez de sortir Day Off, un album sombre, qui est également le troisiéme aprés I promise you heaven (1995) et Attraction of fire (1999), ainsi qu\’un EP 5 titres, Still alive. En plus des thèmes abordés sur cet album, qui appuient le côté \”grave\”, n\’y-a-t\’il pas, selon toi, quelque part l\’influence de la crise de 99 qui se serait greffée inconsciemment dans l\’esprit de Stéphane lors de la composition de Day Off??
Non, pas du tout. J’ai fait le deuil total de toute cette histoire. Je ne renie rien et ne regrette rien et c’est derrière moi aujourd’hui. Les textes de DAY OFF sont disons pour nous plus « sérieux » que sombres. La crise de 99 m’a juste incité à faire les choses différemment, à plus de préparation et de discussion avec mes potes musiciens, histoire de ne pas répéter ce genre de mésaventure !

3)Day Off posséde une ligne directrice, les problémes de la société : les difficulté des êtres humains à communiquer entre eux, ce qui peut, parfois, conduire à des conflits qui peuvent prendre différentes formes (guerres de religions, pour un territoire, contre les différences, intérieures, etc). Apparemment, la société (et la psychologie) vous inspire beaucoup…
Tout à fait ! Ce qui ne veut pas dire qu’il n’y a que cela qui nous botte, mais en fait chacun compose et écrit ce qu’il veut. Là, nous avions des thèmes assez proches les uns des autres et nous pensions que cela pouvait être cohérent sur un seul album.

3bis) Ton opinion sur le monde actuel? (question englobée dans la question 3)
Entre les catastrophes « naturelles » (mais le sont elles vraiment si on considère les effets de serre?) les attentats, les inégalités qui se creusent tant dans le monde qu’au sein d’une société dite « devellopée » comme la notre, personnellement, je trouve qu’il n’y a pas de quoi se réjouir !

Ceci dit, en tant qu’individus, nous sommes plus fêtards que défaitistes?

4)La musique que vous jouez est trés variée, bien qu\’elle reste métal : heavy, funk, pop, rock ou celtique, voire un chouilla de jazz, par-ci par-là. Trés personnelle et originale, en tous cas. Peux-tu nous parler des influences de chacun des membres de Far\’n\’High?
C’est très varié mais plutot métal ! DREAM THEATER est peut être le seul groupe que nous aimions en commun avec EVERGREY. Ben’s (basse) affectionne tout autant WATCHA que PORCUPINE TREE. Cyril (Batterie) adore FREAK KITCHEN comme VANDEN PLAS, Dav (Chant, claviers) écoute aussi bien du RAGE que du EUROPE, quant à moi, j’écoute actuellement le dernier SHAAMAN, l’album solo de KIKO LOUREIRO, mais j’adore aussi KAMELOT, EVERGREY?.

5)Penses-tu que le métal progressif est un excellent vecteur pour les textes sombres de Day Off?
Oui, tout à fait ! Si tu veux, ce qui nous plait dans ce côté ci du métal, c’est qu’il peut y avoir autant d’ambiances différentes qu’il existe d’émotions à faire passer dans les textes.

6)Quand avez-vous commencé à composer? Quel est votre processus de composition?
On a commencé à composer en 2002, mais majorité des compos datent de 2004 et 2005. Seules « crossing way » et « break the wave » sont de 2002 (une démo est sortie en 2003).

La plupart du temps, l’un de nous balance un riff ou une mélodie, avec ou sans la ligne de chant et parfois avec le texte. Ensuite, tout le monde se l’approprie (via internet en raison de la distance qui nous sépare) pour essayer d’en faire quelque chose. Enfin, nous mettons tout en commun et faisons à la fois du tri et des arrangements. Il arrive que nous partions seulement d’un texte, ce qui fut le cas de « I SAW ».

7)Vous venez des Charentes-Maritimes. Est-il facile pour un groupe de s’y développer et de s’exporter ?
Nous ne sommes pas de Charente Maritime mais de Charente tout court. C’est vrai que le groupe a démarré en Charente Maritime mais en fait, depuis 1997, le groupe était partagé entre ces deux départements (Charente Maritime et Charente). Aujourd’hui, je réside en Charente, alors que le batteur et le bassiste sont en Dordogne et le chanteur en Gironde ! Ceci dit, nous sommes bien basés en Charente puisque nous y avons notre très modeste studio de travail. Pour répondre à ta question, il est difficile de se développer en Charente, du moins jusqu’à aujourd’hui, peut être aussi parce que nos moyens de promotion sont très limités.

8)Quelle est votre opinion concernant la scéne prog en France? La scéne métal en générale? A l\’étranger?
Il y a de quoi faire, parce qu’il existe pas mal de formations prog françaises et de qualité d’après ce que j’ai pu entendre. Nous trouvons que la scène métal se porte plutot bien (voir les festivals de cet été) mais globlement, on ne peut pas dire que toutes les familles du métal soient représentées dans les diverses manifestations.

9)Avez-vous des concerts de prévus dans les semaines à venir?
Nous mettons à jour notre press book et démarchons actuellement dans ce sens. Dés que nous aurons plus de précisions, nous mettrons toutes les infos sur notre site farnhigh.free.fr.

10)Un dernier mot pour les lecteurs de Spirit Of Metal?
Merci de votre attention, nous espérons que DAY OFF vous plaira. Son successeur est en construction et il sera vraisemblablement plus métal?

Je vous remercie encore une fois d’avoir donné de votre temps pour l’interview.

Je vous souhaite tout le meilleur dans le futur concernant votre carrière !


Merci à toi et à Spirit of Metal.

En savoir plus sur Far ‘N’ High

interview Machine MenMachine Men is a young talented band from Finland. But it has decided to walk its own way and not to follow the road paved by its fellow bands from Finland as Sonata Arctica, Stratovarius and Nightwish, by playing a very great heavy metal à la Maiden and Bruce Dickinson, but always with a touch of originality, its own mark. I had a discussion with two of its kind members, Antony (Vocals) and JV (Guitar)…

It’s your first tour in France. How do you find our country?
Both : Hm, yes, this is our 3rd gig?Yeah, it’s great!

And our girls? ;-)
Both : (laughs) Hehehe, they’re a really loud audience, hehe?

Well, let’s talking about your band. Can you tell to the fans a bit more about you, the story of your band?
Antony : Well, we started in 1998 and after few demos, we get a record deal with a finnish small label called Dynamic Artsound, we made one album, and an EP for them. After that we toured in Finland and little after that we started to make new songs and signed with Century Media and here we’re on tour?

Finland is a country with a lot of great bands as Stratovarius, Nightwish, Sonata Arctica (the band you’re touring with), Ajatarra, Apocalyptica, etc. It’s strange that these bands, and yours of course, are so famous worldwide, even though your country is so distant and isolated. I guess that it wasn’t as easy for you to become famous out of your country as if you were german or french…


J V : I think, as you said, y’know, those are big bands, y’know, have played an open role for the new bands from Finland to come with them. We are on tour with them and it’s a good thing for us, y’know, they played an open role for us too?

Antony : I think at first people are more interested in those finnish bands, as you said, we haven’t bad names, y’know, and then they know that these bands are from Finland, so that’s why they are interested in the more.

Me : you are well quoted?

J V : yes!

‘Elegies’ (I consider as being your ‘Powerslave’), which was released on august 22nd, is your 2nd album (after ‘Scars & Wounds’ 2003), without counting the mcd ‘Machine Men’ (2002). Your music is a contemporary classic heavy metal, influenced by the N.W.O.B.H.M., especially by Iron Maiden, but also by Queensrÿche. I can easily understand the reason why you never followed the way paved by Stratovarius and Nightwish. But when and how have you decided to play this style of music?
J V : We always listened to this kind of music, y’know, as Iron Maiden or Ozzy Osbourne. And I think it was easy to decide.

Me : so you did what you like!

Both : Yeah

JV : sure! I think we never have thought about the music style, we just play what we feel. We make songs which sound good for us, and then, that’s a style what’s for us?

Let’s talk about the heart of ‘Elegies’. What was the composing process you used on this album and who is composing and who is writing the lyrics?
JV : hm, Antony’s the main composer!

Antony : I write all lyrics and I’ve made and I’ve write one or two songs?

JV : And our drums player and other guitar player write music on it, so it’s a common effort?

You wrote a song called “Dream & Religion”. Is this song talking about the fact that people, when they are lost in this world, let themselves shut up into some false illusions and begin to fall into extremism?
Antony : it’s a story about people, y’know, who don’t have dreams for the future but they don’t know how they’ll come to with their lives. Y’know, I have a dream but I know what I’m going to do, but these people they don’t anything, so it’s just dark for them?

Maybe I’m a numb, but I don’t understand the concept under the title ‘Elegies’. Could you develop the idea which hide behind this word?
Antony : This Title is a dedication so?

You’re great fans of Iron Maiden and Bruce Dickinson. I’m curious, sorry, but what are your favourite Iron Maiden albums and what do you think about the last IM period with ‘Brave New World’ and ‘Dance of Death’?
Antony : Ah, favourite album? Hmmm?I think it’s ?Somewhere In Time’, because it brings many memories from my childhood, y’know?

JV : For me it’s ?Seventh Son Of A Seventh Son’?

Me : why?

JV : Right, it’s ridiculous, as this is the first of them I’ve heard and now it’s my favourite album?And to talk about Maiden have done now, I really like the ?Brave New World’ album and ?Dance Of Death’, hmmm?I think it’s not so classical. It’s a good album, but Iron Maiden did best albums.

Antony : and good songs?

JV : yeah, good songs!

…About ‘Tyranny of Souls’?
Antony : I remember when I’ve heard it first, I thought it was a joke?(laughs) hmmm, I don’t know, I don’t know?it sounds good!

JV : weird?

Antony : yeah, really weird!

JV : I’ve listened to the album a twenty times?And it’s a fucking great album!

…And about the sad events during the IM show in San Bernardino, the last night as co-headliner on the Ozzfest? I guess you were pissed off by the Osbournes, weren’t you?


Antony : are we?

JV : yeah! I think so it’s stupid to destroy one’s show. I won’t it accept ever, it’s a stupid thing.

Antony : I don’t know what is behind this story, I’ve just heard too different stories about that?

Let’s talk about something nicer than the war between IM and Sharon “the witch b**ch” Osbourne…For example about of the music background of each of you…
JV : Yeah, oh?it’s a quite long story, y’know?I’ve started to play piano when I was 4 years old, but I’ve also studied it at school, as the guitar too, so I’ve begin with this music school before this band, y’know. I’ve started to listen metal quite late, about 12, so it’s big (laughs)?

Antony : I’ve started singing when we created the band, in 1997, of course, we had bands before when we were younger?

What decided you to play guitar and to sing?
JV : I’ve just decided once to play guitar because it looked so cool, when I saw it in music videos?I wanted to do that?

Have you already composed some material for a new album?
Antony : yeah, yeah, we have some ideas, I guess, but we’ve not, y’ know…any songs, but just some ideas?

JV : Well, we’re playing together, but it’s too far yet?

Have you something to say about the situation of the heavy metal scene in Finland/Europe/the World?
JV : you mean to compare the scenes? Hm, the crowds all over Europe, especially in France, are really really loud, y’know, And the finnish people come at these shows only when they’re drunk. I think here people come for music?but it’s like almost out to people in Finland if you gave a show to see them drunk always?it’s a shame!

Have you booked some dates as headliner?
Antony : no no, we just play with Sonata?

A last word for the french readers of Spirit Of Metal?
JV : it’s always hard (laughs)?hm?BEER!!! (laughs) Check it out (laughs)!!

En savoir plus sur Machine Men

keep looking »
  • Calendar

    April 2017
    M T W T F S S
    « Feb    
     12
    3456789
    10111213141516
    17181920212223
    24252627282930