juillet 3rd, 2013

All Dogmas We Hate : Astronomical DistancesÉtouffant. C’est probablement l’adjectif qui revient le plus souvent à l’esprit quand il s’agit de décrire ce qu’est devenu le Metalcore. Gonflés de mauvais ersatz, les rares groupes à vouloir proposer quelque chose d’un poil novateur se retrouvent vite ensevelis sous les mauvaises prestations et les stéréotypes des groupes du même genre.

All Dogmas We Hate est un groupe récent, plutôt jeune. Un quatuor qui a montré un style intéressant, mais imparfait, de “Metalcore Progressif” avec un premier album plutôt sympathique, « Back to Reality ». Deux ans plus tard, les Nîmois reviennent à la charge avec ce petit EP : « Astronomical Distances ».

Une fois passé la courte, inquiétante et ambiante introduction « Ethics », c’est un Metalcore brutal et écrasant que All Dogmas We Hate nous serviront durant le quart d’heure de cet EP, même s’il serait plutôt réducteur de ne parler que de “brutalité”.

Directement dans le vif du sujet, les trois titres suivants tendent à se ressembler. Une musique jouée extrêmement forte (la presque Death Metal et technique « The Sleeper » ne me contredira pas), les guitares allant de saturation en riff très mélodique, d’une batterie jouant quasi-continuellement en double pédale, mais variant régulièrement le rythme de ces frappes. Très mise en avant, la voix varie intelligemment entre des growls et des cris stridents.

L’apport mélodique est plutôt bien géré, même si on pourrait regretter que les solis sont plutôt répétitifs sur la longueur ou bien que la basse peine à se faire entendre. Pour celle-ci, il s’agira de prendre de la place sur les différents et courts breaks ambiants qui orneront les titres à des emplacements judicieux, mais téléphonés.

Au final, c’est le dernier titre, « Astronomical Distances », qui retiendra notre attention. Avec celui-ci, All Dogmas We Hate se rapprochera intelligemment de leurs multiples élans progressifs. Multipliant vitesses agressives et coupures atmosphériques et mélodiques, riffs épiques sur voix viscérales, passages délicats sur un fond de chant clair, solo aérien, le groupe maîtrise agréablement son sujet, dans des passages pouvant quelque peu rappeler August Burns Red.

Un EP pas si Astronomical que ça, mais plutôt agréable et sympathique à l’écoute, permettant à All Dogmas We Hate de continuer efficacement sur la voie que le groupe s’est choisi. Si son Metalcore ne s’épargne pas quelques élans trop proches des clichés que l’on se fait du genre, ce cinq-titres ne peut que nous rassurer sur la volonté du groupe de nous proposer continuellement une évolution intéressante de son univers.

You can leave a response, or trackback from your own site.

Leave a Reply

You must be logged in to post a comment.