novembre 16th, 2013

Au tour d’un petit quatuor Lillois de faire son entrée sur Spirit of Rock ! Aedeyn est un groupe à la musicalité variée, tournant son style d’un rock parfois grunge à un Neo-Metal plutôt posé, le tout sur un chant intégralement en français, parfois pop et se munissant de quelques petits passages hurlés. Bâti à la suite du split de Voix:Off, le groupe propose avec « Impression d’Errer » sa propre vision musicale.

« Au Bout » nous balance un bon condensé de ce que sera cet EP : une rythmique entêtante et mélodique, un chant clair très posé et parfois orienté dans un registre plus aérien, quelquefois faux, mais toujours empreint de sensibilité, tout ça devenant plus massif et lourd sur les refrains. Une trame bien sophistiquée et déjà développée depuis des années, mais qui fait toujours mouche.

De ce fait, la musique des lillois ne brille pas par une originalité extraordinaire, disons plutôt qu’on est dans un groupe exploitant agréablement ses influences, mais sans bousculer tous son monde. Ainsi, un titre très agréable comme « Trop Tard », entre intro délicate, couplet mélodique et refrain direct et catchy avec pont plus puissant, s’inscrit dans la droite lignée des groupes Pop-Rock traditionnels.

Jeremy prouve aussi à certains moments qu’il est capable de se faire violence avec un chant hurlé, toutefois très soft, qu’il fait régulièrement mélanger avec son chant clair, comme sur la conclusion d’« Impression d’Errer »-titre. L’excellent « Changer » est également une belle pièce, naviguant le long d’un chemin démarrant pop et s’alourdissant accord après accord, entre arpèges de douceurs et progression plus agressives pour aboutir à un chant hurlé prédominant et intéressant. On touche ces mêmes échanges avec un « Rester en Place » offrant les vagues de chants clairs les moins convaincantes de l’EP. Les relents très catchys de l’ensemble peineront à convaincre, tandis que les passages plus dissonants et lourds de basse de la seconde moitié rehausseront le ton.

« Impression d’Errer » est un EP tout juste sympathique, nous montrant un groupe qui semble avancer dans une ligne déjà toute tracée : celle d’un Neo-Metal/Rock déjà visité de pleins pieds par un nombre incalculable de groupes français qui n’ont qu’un seul point commun : celui d’avoir rapidement du mettre un terme à leurs activités. Inutile de citer la majeure partie des groupes Nowhere, entre autres. Ceci n’est qu’une ébauche, Aedeyn à encore du temps pour se trouver un rythme et une trame musicale qui lui correspondra idéalement. Il y a du bon, dans tous les cas.

You can leave a response, or trackback from your own site.

Leave a Reply

You must be logged in to post a comment.