AMON AMARTH : TWILIGHT OF THE THUNDER GOD (2008)

 

 

A l’instar de son aîné Bolt Thrower, vétéran dont il se réclame de part une même affection pour un death metal mid tempo lourd et implacable, Amon Amarth n’enfantera sans doute jamais un mauvais disque tout comme on ne le surprendra jamais en flagrant délit d’évolution. Pour faire simple, si vous aimez un titre des Suédois, vous aimerez alors tout son catalogue.

Bien entendu, certains opus se révèlent meilleurs que d’autres, ainsi le petit dernier, Twilight Of The Thunder God, très bien produit par Jens Bogren, surpasse allègrement de la tête et des épaules son prédécesseur, With Oden On Our Side (2006). Il est même une manière de consécration pour le groupe. Qu’il est loin désormais le modeste drakkar qui partait guerroyer avec sous le bras son premier glaive, Once Sent From The Golden Hall ! Les Vikings ont bien grandi et sont devenus aujourd’hui de fiers conquérants au succès toujours plus grandissant. Les moyens déployés par Metal Blade pour la sortie de cette septième cuvée d’hydromel (quel luxueux packaging en digibook format A5 avec en sus un DVD live capturé au Summer Breeze en 2007 !) comme la présence d’invités prestigieux tels que le guitariste Roope Latvala (Children Of Bodom) qui vient taper le solo sur le massif “ Twilight Of The Thunder God ”, Lars Petrov (Entombed), gueulant sur “ Guardians Of Asgaard ” ainsi que les poseurs d’Apocalyptica sur le néanmoins très beau “ Live For The Kill ” attestent de l’aura atteinte par Amon Amarth à force de nombreux combats.

Les Scandinaves maîtrisent parfaitement leur style, un style parvenu à maturité. Ramassées, puissantes, ces dix compositions progressent comme des panzers lors de l’invasion de la Pologne, elles sont comme Atilla : l’herbe ne repousse pas derrière leur passage. Elles érigent un mur imprenable dont les guitares sont le ciment. Le groupe sait toujours aller à l’essentiel, il ne perd pas son temps à parlementer. L’agression, bien que toujours mélodique, est son unique de mode d’expression. Rien à jeter donc car Amon Amarth a corrigé le principal défaut qui plombait ses anciens assauts, à savoir une trop grande uniformité. Homogènes (ce qui ne veut pas dire uniformes !), tous les titres font mouche. Mention particulière, outre ceux déjà cités, à “ Where Is Your God ? ”, “ The Hero ” et le majestueux “ Embrace The Endless Ocean ”, longue épopée emportée par un souffle épique envoûtant.

Avec Twilight Of The Thunder God, les Suédois viennent très certainement de donner naissance à leur chef-d’œuvre, un album à même de toucher un large public. Il en a le potentiel. Leur participation au Unholy Alliance Tour III avec Slayer, Trivium ( ?) et Mastodon, devrait les y aider. (20/10/08)

 

TRACKLISTING

  1. Twilight Of The Thunder God / 4.08
  2. Free Will Sacrifice / 4.08
  3. Guardians Of Asgaard / 4.23
  4. Where Is Your God ? / 3.11
  5. Varyags Of Miklagaard / 4.18
  6. Tattered Banners And Bloody Flags / 4.30
  7. No Fear For The Setting Sun / 3.54
  8. The Hero / 4.04
  9. Live For The Kill / 4.11
  10. Embrace The Endless Ocean / 6.44

TOTAL PLAYING TIME : 43.31

 

2008

8.5 / 10

METAL BLADE

 

DISCOGRAPHY

 

http://www.myspace.com/amonamarth 

 

 

Discussion Area - Leave a Comment

You must be logged in to post a comment.