WarMetal Reviews

The Sound Of The Underground

Dimmu Borgir : Stormbl

November 2nd, 2006 by admin

Stormblåst MMVFin 2005, les membres de Dimmu Borgir sont de retour aux studios, n’ayant peut être pas du nouveau matériel entre les mains, les norvégiens ont eu une bonne idée pour faire patienter les fans (ceux qui en veulent biensur) : le réenregistrement complet de la perle Strömblast.

Mais, est-ce vraiment une bonne idée ? affirmatif diront les fans de première heure. L’album qui peut revendiquer le titre d’album le plus riche en mélodies dans toute la discographie du groupe, manquait tout de même de quelque chose pour prétendre rivaliser avec le tout puissant et malsain Enthrone Darkness Triumphant. Une production archaïque, une batterie très moyenne, une guitare qui manque affreusement de puissance et une voix de Shargrath encore en phase de formation, suffisament d’anomalies qui limitaient largement la force destructrice de Störmblast et qui justifient le choix des norvégiens.

A quoi donc s’attendre sur cette nouvelle version de Störmblast ? Réponse : une réussite à tous les niveaux !

Le choix ayant porté sur les fameux Studios Abyss appartenant au non moins connu Peter Tägtgren (leader de Hypocrisy) ne laisse aucun doute planer quant à la qualité de la production.

Les guitares sont donc puissantes (elles adoptent un son se rapprochant beaucoup du son Hypocrisy) prenant parfois le dessus sur des claviers plus en retrait par rapport à la version originale, ce qui confère plus de force aux compositions et donne un caractère imposant à l’ensemble.

La prestation de Mustis aux claviers est clairement meilleure que celle de son prédecesseur, un jeu plus sûre, plus fluide et plus expressif. A la batterie, Hellhammer qui n’est plus à présenter impressionne avec son jeu de cymbales et ses changement de rythme. Shagrath quant à lui nous gratifie une nouvelle fois de sa terrible voix. Fidèle à la prestation originale, il utilise davantage sa voix aïgue.

Outre le réenregistrement de l’ensemble des morceaux, le groupe propose deux inédits très intéressants : “Sorgens Kammer Del II” en remplacement du morceau joué entiérement au clavier “Sorgens Kammer” et l’excellent “Avmaktslave” morceau des plus anciens du groupe.

Une bonne surprise donc intervenue dans une période où le groupe suscite de plus en plus de controverses et où la qualité devient un événement rare.

Chapeau Dimmu !

Leave a Comment

Please note: Comment moderation is enabled and may delay your comment. There is no need to resubmit your comment.