WarMetal Reviews

The Sound Of The Underground

Immortal : At the Heart of Winter

July 28th, 2007 by admin

Immortal : At the Heart of Winter1999, Immortal nous reviennent, diminués de Demonaz, victime d’une grave tendinite, mais disposant de deux atouts majeurs ; un Abbath plus libre que jamais puisque assurant désormais seul le rôle de compositeur et un Horgh au sommet de son art et consacré amplement à sa batterie. Ça sent l’évolution ! Bienvenue dans le nouveau Blashyrkh !

Dès les premières notes on aperçoit quelque chose de nouveau, une touche mélodique à laquelle les guerriers nordiques ne nous ont pas habitués et ça promet ! Car Immortal a l’air de maîtriser son art, plus que jamais ! Abbath semble avoir trouver l’équilibre parfait entre brutalité et passages rapides d’un côté, lignes mélodiques et passages mid tempo de l’autre, aidé en cela par un Horgh de gala !

Sur son deuxième album avec le groupe, Horgh fournis une prestation solide et se surpasse même par moments. Un jeu élégant et varié, des rythmes sur mesure, une aisance remarquable dans les transitions, une vitesse d’exécution très honorable et des blast beat hyper chargés. C’est le genre de batteur qui force le respect nous obligeant à lui consacrer toute une séance d’écoute.

Dans un registre émotionnel, At the Heart of Winter s’offre un champ d’expression plus large par rapport à ses prédécesseurs. Aux riffs heavy débordant d’énergie, aux passages intenses au caractère magistral, le groupe adjoint désormais des phrases mélodiques authentiques aux allures orientales par moments et des passages calmes sentant la brise nordique.

Withstand The Fall Of Time qui effleure les 9 minutes, incarne le choix du groupe pour une plus grande diversité, Abbath nous propose en effet six morceaux d’une durée moyenne de 7 minutes mais sans tomber dans la redite, l’ensemble étant bien fournis. La variété est donc de mise et pour renforcer l’impact, les norvégiens nous sortent encore ces arpèges tantôt gaies, tantôt fiers et orgueilleux, au son si particulier ! (Solarfall, Tragedies Blows At Horizon, At the Heart of Winter) ou encore une introduction de toute beauté aux claviers atmosphériques (At the Heart of Winter).

Niveau chant, Abbath maintien sa voix “Evil” au timbre si particulier, au grand dam de ses détracteurs. Peter Tägtgren de son côté reste égal à lui-même et permet à Immortal de proposer un son plus net avec des guitares moins tranchantes et une mise en valeur évidente de l’aspect mélodique propre à At the Heart of Winter.

L’artwork déroge à la règle…et ça vaut sincèrement le coup car Immortal nous propose ici un classique !

Au cÅ“ur d’un hiver nordique, At the Heart of Winter nous fait découvrir un nouveau Blashyrkh au climat instable, où beau et mauvais temps se succèdent…une indécision qui précède sans doute la tempête…à suivre !

Leave a Comment

Please note: Comment moderation is enabled and may delay your comment. There is no need to resubmit your comment.