chroniques et interviews metal

5001SWR + Across The Redline @ Poitiers 2015

posted by alonewithl on mai 5th, 2015

swr à poitiers

SWR + Across The Redline @ Poitiers (86) – Le Zinc
(02 Mai 2015)
Ouverture à partir de 20:00 heures.

> Photos

Samedi 02 Mai

Le core, on aime ou on n’aime pas. Moi, je me situe dans le second cas. Enfin, j’en écoute pas des masses. Je me suis pourtant déplacé la soirée du 2 mai 2015 à un petit événement core, comme il y en a assez souvent au Zinc de Poitiers. Deux groupes étaient programmés, des jeunes premiers. Nous avions tout d’abord « Across The Redline », puis ensuite « SWR ». Pat’ m’accueille et on prend le temps de discuter juste avant que je descende à la crypte prendre le frais. C’est Kévin Ladant, en pleine préparation pour « Across The Redline » qui me reconnaît en bas. Il faut dire que le chanteur de « Cub3 » que j’avais croisé à deux occasions et aussi chanteur de la première formation en concert ce soir-là. Je l’ignorais tout bêtement, et je pris cela pour une coïncidence. Il semblait un peu stressé, se plaignant même d’un début de rhume qui pourrait lui irriter la voix. Une fois le groupe rassemblé, les premiers curieux descendu, le show pouvait commencer.

. ACROSS THE REDLINE

Ce groupe natif d’Angoulême s’est formé assez récemment et avait à défendre la sortie que d’un EP à ce jour. Si Kévin était enrhumé, on ne l’avait en tout cas pas perçu, son chant était tout à fait correct, assez virulent. Peut-être un peu plus en comparaison de celui que je connaissais de sa part chez « Cub3 ». Du moins, on n’avait pas de chant clair. Musicalement, ça assurait pas trop mal. Je me suis étonné à ne pas déplorer le metalcore d’« Across The Redline », bien qu’il m’eut paru pas trop démonstratif, encore très basique. N’étant pourtant pas amateur, j’ai pu malgré tout voir quelques formations de core sur une scène avant eux. La prestation scénique des angoumoisins était assurée par le chanteur et le guitariste sur la droite qui servait aussi les chœurs. Comme la musique, c’était tout à fait correct et potable. Les types prenaient vraiment du plaisir à jouer, même devant une petite foule contenu environ une vingtaine de personnes, assez conquises dans l’ensemble. Le concert s’est déroulé assez rapidement. Nous n’avions pas vu le temps passer. Preuve de la qualité de la prestation.

. SWR

Pendant que l’équipe d’ « Across The Redline » avait les plus grandes difficultés a calé son matos, le groupe suivant entamait lui tranquillement ses préparations. J’avais pu questionner un des membres qui s’était ultérieurement assis à côté de moi avant l’entrée de la bande de Kévin. J’ai appris qu’ils avaient deux EPs au compteur et qu’ils étaient en train de planifier un futur album. « SWR » qui est originaire de Montauban, connait bien son homologue « Alea Jacta Est » de Toulouse, que j’ai eu l’occasion de voir lors du Hell’Oween Fest 2014. Il semblerait qu’au vue de la prestation offerte par « SWR » ce soir-là, que les toulousains leur aient servi de modèle. C’est tout aussi puissant et complet dans le registre scénique. Plus encore que le groupe qui les avait précédé, ça se montre très dynamique et mouvementé. « SWR » fait étalage d’un hardcore sans compromis, ravageur, qui déboite au point de mettre en transe certains membres du public. Sur la fin, cependant, la pression devient moins intense. Le groupe suivant une tournée harassante, selon leurs propres mots, donne quelques signes de fatigue durant leurs trois derniers morceaux. Nous les sentions jeter leurs dernières forces sur le titre de rappel. Il aurait été inédit et vraiment exceptionnel que « SWR » maintienne la fougue des débuts tout le long de leur concert.

 

 

You must be logged in to post a comment.