chroniques et interviews metal

5399Night Screamer : Vigilante

posted by alonewithl on octobre 27th, 2015

Night Screamer : VigilanteLa jeune formation londonienne « Night Screamer » s’emploie à exister, d’abord dans les environs de Londres pour ensuite cherché à s’étendre ailleurs vers de nouvelles contrées. Tracer sa route das un circuit encombré mais prestigieux, cela relève d’un certain challenge. Les britanniques vont bien sûr le tenter. Après avoir sorti le premier 3 pistes « Hit N’ Run » où le heavy metal américain de la fin des années 80 y est très prononcé, jusqu’à en adopter des contours kitchs, « Night Screamer » semble s’en être quelque peu écarté au profit d’un heavy metal plus nerveux, moins en phase avec ce que l’on nomme aujourd’hui le heavy revival. Ils n’ont visiblement pas voulu succomber à la caricature. Leur premier jet était pourtant très correct. Leur second EP « Vigilante » change quelque peu les règles établies initialement et montre que le quatuor cherche obstinément une voie qui lui permettra par la suite de s’épanouir.

Au revoir donc le heavy metal pour adolescentes. « Sacrifice » nous met dans le bain et s’adresse plus aux gros messieurs par un heavy aux accointances thrashisantes. Comme pour donner un agrément à cette nouvelle direction, le chanteur mute sa voix, faisant en sorte de la ressembler à celle d’un certain Dave Mustaine. On en retient beaucoup d’énergie, un formidable solo de guitare, mais également une rythmique assez redondante. Plein d’hésitations, tenté par plusieurs influences, « Night Screamer » prend même des airs piestiens sur « Getaway », restituant un heavy brut et massif. Le bruit d’une moto en entame est intégré, consolidant le côté motorisé de la chose. Ce titre ne laisse pas un meilleur souvenir que « God of War » et son très classique NWOBHM, qui pêche également sur sa rythmique, mais qui s’illustre comme « Sacrifice » par un très bon solo.

Ce jeune groupe anglais en est encore à ses débuts. Il ferraille de tous les sens et parait n’avoir pas été convaincu par son approche de départ, plus timoré, mais gardant une cohérence sur toute la durée de ce premier mini, et aussi surtout pertinent. Bien plus pertinent que ne l’est ce « Vigilante » aux qualités techniques incontestables, mais en manque de légèreté et de dynamisme. Ainsi comme les grandes nations européennes en coupe du monde de rugby, « Night Screamer » s’est isolé dans la salle de musculation, gagnant en puissance, en intimidation, mais perdant au change en course et en adresse. La suite n’a pas donné raison. Mieux aurait été sans doute pour eux de rester dans les acquis de base.

12/20

Clip Officiel:
. Sacrifice
Sacrifice

 

 

You must be logged in to post a comment.