Chroniques de Julien

Toute l'actualité metal par Julien

Archive for the 'Folk Metal' Category

Subway To Sally : Nord Nord Ost

Subway To Sally : Nord Nord OstCa faisait bien longtemps que je n’avais pas écouté un CD du combo allemand Subway to Sally et j’avoue que j’ai été un peu déçu. Explications !!!!

Bah premier constat c’est que dès le premier morceau je n’ai pas retrouvé la magie que j’avais trouvée dans Herzblut. Même si tous les ingrédients sont toujours présents je trouve que les compos ont largement perdu en coté folk pour revenir à un métal plus conventionnel. Certes il reste plus original que la moyenne mais pour du Subway to Sally c’est d’un fade. Ce qui m’a le plus fait drôle c’est que le chant d’Eric, bien qu’il soit toujours caractéristique, ne soit plus aussi farfelu que dans les précédents, et c’est bien dommage. Ca donnait une jolie couleur à l’ensemble de la musique. Même les divers instruments qui agrémentaient la musique sont un peu plus en retrait par rapport à avant.

Déçu mais pas mécontent, Nord Nord Ost est un bon album mais j’attends plus du prochain.

Affaire à suivre.

No comments

Eluveitie : Slania

Eluveitie : SlaniaArpès un Spirit très largement acclamé par la critique, il était naturel que le groupe se voit offrir une chance sur un grand label. C’est donc Nuclear Blast qui a mis le grappin sur le groupe Suisse. Cela n’aura que de bonne chose a apporté au combo qui se voit doté de gros moyen. Résultat une petite bombe qu’il faudra encore attendre 1 bon mois, mais quelle bombe.

Durant c’est deux ans, nos amis suisse on du passer pas mal de temps en suède car leur musique s’en est bien imprégné. Plus death mélodique à la suédoise que pouvait l’être Spirit, Slania n’en reste pas moins un formidable album de folk metal. Car la résultante de ce « voyage » est disque plus percutant et aussi plus mélodique. C’est sur aussi que le coté black métal est plus en retrait mais ce n’est pas pour autant que la patte n’est plus reconnaissable. Bien au contraire le son y est juste plus gros et il reste indentifiable au coup de médiator.

C’est vrai que je trouve ce disque plus percussif que le précédent, la faute a une vrai volonté d’exploiter a fond les moyen fourni par Nuclear Blast. Il fallait se montrer à la hauteur et c’est ce qu’a fait le groupe avec brio.

Ainsi vous retrouverez pléthore de flûtes, guitares et autres instruments a cordes (ou a vent). Magnifiquement exploité il souligne chaque moment musicale avec intensité et talent. Comme précédemment vous retrouverez un titre avec du chant féminin prédominant (« Slanias Song »), des chÅ“urs surpuissants qui viennent appuyer les refrains très festifs proposés sur Slania et un chant qui a su évoluer pour donner encore plus de magnificence. Mais la cure de suède a eu un mauvais coté, « Tarvos » trop claqué sur la scène de suédoise mais c’est un détail. Si il y a un autre détail qui est inhérent a notre mauvaise culture. En effet on retrouve sur Slania un titre reprenant le thème de Tri Martolod. Pour ceux qui ne savent pas ce qu’est ce thème il a été repris par le magnifique groupe Manau. Je ne vais pas plus loin c’est un très beau thème et dans ce contexte ça déchire……..

Voilà donc un passage réussi chez les voisins allemands. Grosse production, excellentes compos, interprétation parfaite, ce disque a tout pour nous faire sourire en 2008.

Un très belle réussite !!!!!!!

No comments

Elvenking : The Winter Wake

Elvenking : The Winter WakeVoilà qu’arrive dans nos bacs le troisième opus de Elvenking, groupe italien qui n’a a priori plus rien à envier à ses compatriotes de Rhapsody. Oui cet album pourrait être celui qui affirmera le caractère du groupe même si il n’est pas parfait. Mais qui peut prétendre l’être ?

Pou les gens qui ne connaissent pas ce groupe de heavy « made in Italy », je vous conseille vivement de jeter une oreille sur petit « The Winter Wake ». Alors si le parallélisme avec Rhapsody est facile c’est que le groupe évolue dans le même registre épique/fantaisie. Mais rassurez vous ils n’ont pas suivi la même pente glissante, eux sont resté dans le vrai domaine du heavy. Grosses guitares et moult surprises au rendez-vous !!!!!!!

Alors les surprises n’en sont pas forcement, forcement mais l’utilisation de violons est toujours appréciable. L’utilisation de cet instrument n’est pas cantonnée à de jolis breaks mais fait partie intégrante de la musique assez speed du groupe. On retrouve également un chant féminin qui même si il n’est utilisé que rarement soutien parfaitement le chant principal. Le clavier sert à appuyer les mélodies lorsqu’il est utilisé en nappe mais il sait aussi se faire tonique quand la compo le demande : bon équilibre !!!!!

On retrouve également un chant plus appuyé de la part de Damnagoras sur certains titres mais il faut dire que parfois on est à la limite de la parodie comme sur titre éponyme, dommage mais l’effort est quand même réussi sur d’autre titres donc on dira erreur d’inattention. Il n’en reste pas moins un bon chanteur et on prend beaucoup de plaisir à l’écouter.

Alors le big bémol vient de certaines rythmiques qui ont déjà été plus qu’utilisées et donc on a l’impression d’avoir entendu ça chez d’autres mais un riff efficace reste un riff efficace, non ? Même si ça déçoit un peu sur le moment on arrive à passer outre car « l’accompagnent » est de qualité.

Voilà un bon petit disque de heavy qui en ce début d’année fera des heureux, même si la concurrence est rude avec pour n’en citer qu’un Rocket Ride !!!!!!!!

No comments

Lumsk : Troll

Lumsk : TrollVoilà un disque qui va réchauffer le cÅ“ur les hommes partis au combat. Ce deuxième opus de Lumsk est dans la pure tradition de ce qui se fait de mieux dans le métal folk et c’est tant mieux après vu que Ã…smund Fregdegjævar était déjà très réussi.

Le moins que l’on puisse dire c’est que le groupe a mis tous les atouts nécessaires de son coté pour nous concocter une perle. Voyez plutôt : 10 musiciens guests ( chant masculin, violon, basson, flûte et même de la trompette), un cÅ“ur soprano de 9 personnes et un cÅ“ur alto de 7 personnes. Les textes sont signés Birger et Kristin Sivertsen. Pour ceux qui ne les connaissent pas ceux sont des spécialistes du folklore norvégien. Donc voici l’excellente base de départ mais si les compos sont mauvaises ça serait du gâchis non ?

La sentence tombe elles sont excellentes, ouf. Sans allé vers le coté trop ménestrel du genre, Lumsk nous propose ici un mélange subtil entre gros guitare et instruments folkloriques. Ca ne fait ni niet, ni anecdotique l’équilibre parfait. L’ensemble est soutenu par la voix de la charmante Stine-Mari. Mais attention, Lumsk n’est pas un groupe de plus a chanteuse car son style unique se marie parfaitement avec les chant féminin. L’absence de ce chant aurait crée un vide qu’un chant masculin seul n’aurait pas su combler.

Voilà donc adepte du folk courez vous procurez Troll avant qu’il ne soit en rupture de stock.

Excellent !!!!!!

No comments

The Lord Weird Slough Feg : Atavism

The Lord Weird Slough Feg : AtavismLe syndrome Dream theater a frappé encore une fois. On est pas au niveau de Labrie mais pas loin…..

Explication : Le chanteur, enfin son timbre de voix, ne correspond pas du tout à la musique proposée par Slough feg. J’irai même jusqu’à dire que se sont les lignes de chant qui ne sont pas très adaptées. Sauf la présente balade ou le chanteur est franchement convaincant ce qui est assez paradoxale (et marrant)……

En dehors de ça et c’est aussi la que le parallélisme avec Dream theater est aussi facile, c’est que les compos sont bonnes. Les riffs sont bien étudiés et ils ne donnent envie de faire qu’une chose : Headbanger. Le son est comme j’aime, un peu crade mais il donne un cachet particulier et surtout une singularité au groupe qui est fort appréciable. Leur heavy est racé et puissant et c’est vraiment dommage que le chanteur ne tire pas l’ensemble vers le haut.

Les petites instrumentales qui jalonnent le disque sont bizarrement moins intéressantes que les morceaux en eux même. C’est vraiment un disque plein de contradiction…..

Voilà un disque donc mitigé mais qui reste accrocheur pour peu que vous fassiez un effort sur la voix !!!!!!

No comments

Tuatha De Danann : Trova di Dan

Trova di DanúVoilà qu’arrive le quatirème opus des brézilien de Tuatha De Danann. Les fans de ce genre de métal ultra joyeux vont être comblé, cet album est super sympa.

Attention pour ceux d’entre nous qui possèdent les albums d’avant ne vous attendez pas à la révolution du genre. C’est du Tuatha tout craché. Ils ont réussi à créer une identité musical qui permet de les reconnaître des les premiers accords.

C’est donc une pinte dans la main que j’écoute ce concentré de bonne humeur. Effectivement c’est le test fatidique pour ce genre de groupe : pas de danse avec des potes bras dessus bras dessous, le disque ne mérite même pas d’être écouté. Fort heureusement en écoutant ce CD on attrape rapidement son pote pour danser.

Comme à son habitude, il y à de nombreux instruments typiques celtes ( des flûtes en autres) qui font presque oublier que nous sommes dans un groupe d’Amérique du Sud. L’autre point qui me fait toujours bizarre c’est la présence d’une voix death uniquement sur un morceau à la fin de l’album. Le groupe est spécialiste de cet exercice et je me demande pourquoi nous n’avons pas le droit à ce chant plus souvent (mais c’est un avis très personnel).

Pas original si l’on a les premiers mais toujours franchement agréable, Tuatha De Danann est un excellent groupe dans le genre qui mérite toute notre considération.

No comments

Tuatha De Danann : Trova di Dan

Trova di DanúVoilà qu’arrive le quatirème opus des brézilien de Tuatha De Danann. Les fans de ce genre de métal ultra joyeux vont être comblé, cet album est super sympa.

Attention pour ceux d’entre nous qui possèdent les albums d’avant ne vous attendez pas à la révolution du genre. C’est du Tuatha tout craché. Ils ont réussi à créer une identité musical qui permet de les reconnaître des les premiers accords.

C’est donc une pinte dans la main que j’écoute ce concentré de bonne humeur. Effectivement c’est le test fatidique pour ce genre de groupe : pas de danse avec des potes bras dessus bras dessous, le disque ne mérite même pas d’être écouté. Fort heureusement en écoutant ce CD on attrape rapidement son pote pour danser.

Comme à son habitude, il y à de nombreux instruments typiques celtes ( des flûtes en autres) qui font presque oublier que nous sommes dans un groupe d’Amérique du Sud. L’autre point qui me fait toujours bizarre c’est la présence d’une voix death uniquement sur un morceau à la fin de l’album. Le groupe est spécialiste de cet exercice et je me demande pourquoi nous n’avons pas le droit à ce chant plus souvent (mais c’est un avis très personnel).

Pas original si l’on a les premiers mais toujours franchement agréable, Tuatha De Danann est un excellent groupe dans le genre qui mérite toute notre considération.

No comments

Cruachan : Tuatha Na Gael

Cruachan : Tuatha Na GaelCe premier Album de Cruachan est aussi selon moi le meilleur. C’est celui qui a la plus forte influence black métal ( Ce coté sera un peu trop délaissé par la suite). C’est toujours un plaisir d’avoir un bon CD de black folklorique, et s’en est un. Il se rapproche sensiblement de Ragnarok (UK) , en un peu moins agressif tout de même.

Dès le premier titre, on a qu’un seul envie c’est de voir la cervoise couler à flot, prendre le bras de son pote et de danser.

Le mélange est plus qu’efficace, il est sur vitaminé. Voilà des gars qui sont fiers d’être irlandais. Chaque titre est bourré d’instruments typiques celtes (bohdran, mandoline, bouzouki et autres flûtes traditionnels irlandaises) et on même le droit aune reprise de « Brian boru » (chanson celtique bien connu pour ce nombreuses reprises notamment par Allan Stivell) : c’est que du bonheur !!!!!

Je ne peux rien dire de plus que tous les fans de folk métal doivent impérativement acheter ce CD tant il respire la joie de vivre.

No comments