L'art pur du Black Metal

Un blog utilisant Metal-blogs.com

PANTEON

Panteon ( Russie ) : Quasar ; 2016 ; Digipak A5, N° 171 / 266.

Même si c’est marqué nul part,” QUASAR ” ‘est une compilation. A l’intérieur du Digipak A5 , il est écrit : ( The true ) Panteon 1997 – 2002 et à l’écoute des différents niveaux sonores des titres , on ressent bien une différence d’époque dans les enregistrements.

Le long début du premier titre peut servir d’intro. Panteon propose un BM mi-tempo dans un esprit underground, mais avec un son et un enregistrement respectant l’auditeur ( même s’il y a quelque décrochement dans certains enregistrement, voir plus haut pour savoir pourquoi). Le BM est malsain, obscure et parfois torturé.

Ne vous fiez pas à la couverture ni au titre de la compilation, il n’y a rien de spatial dans cette offrande. Cette compile est un bon retour aux sources du BM et cet état d’esprit va surgir dans la mémoire d’un habitué du BM historique.

La guitare est l’ossature dans Panteon, un synthé surgit de temps en temps mais simplement en touriste, il ne reste pas longtemps. La voix est là comme une invité régulière. Je conçois que les changements de niveaux sonores entre les titres peuvent être désagréable, mais ça reste du BM ancien.

L’album précédent mais que est suivant par rapport à cette compilation est un peu plus nerveux.

13 titres ; 60 minutes.

THOU SHALT KILL ! RECORDS.

No comments

SATANIC MIGHT

Satanic Might ( Pologne ) : Arrival of the winterwinds ; 2016 ; limité 500 copies.

Pas d’intro car avec Satanic Might entre tout de suite dans un BM mi-tempo aux sonorités Norvégiennes.

Le duo ( je suppose, un duo principal, car il n’y a que la photo de 2 membres) les musiciens de Satanic Might sont de très bon élèves, diversités dans les riffs, rien à dire de négatif sur l’enregistrement, la voix manque de modulation, mais avec son chant bien précis, cela compense.

Si l’écoute est facile, mais la qualité de ” Arrival of the winterwinds ”  permet de mémoriser facilement le nom du groupe et d’être curieux sur l’avenir de Satanic Might. A surveiller de très prêt le prochain support, pour savoir si l’élève Satanic Might est doué.

Avec une cover de Satanic Warmaster, les influences et l’hommage sont une bonne carte de visite.

Il y a une untro, dommage sans une intro. Marquer comme une demo, je verrai ” arrival…” comme un bon EP.

6 titres; 27 minutes.

PUTRID CULT.

No comments

INFERNAL INQUISITION

Infernal Inquisition (Brésil): Apsu infra dominus; mcdigipak A5; limité à 333 copies.

Pas d’intro, tant pis.

In In propose un BM mi-tempo, sombre, obscure avec une vision incantatoire démoniaque. Autre identité, c’est la voix qui alterne Black, grave et parfois Death, l’ensemble peut paraître parfois chaotique ( c’est peut-être recherché ), cette voix semble être décalé par rapport à la musique, comme si elle été rapportée, sans être synchronisée mais un travail important sur cette voix. Coté musique, de la diversité, un peu de piano et de synthé.

Changement de personnel depuis l’album ” Sob o obsesso ocaso lunar”, à part les “2″ leaders et petites évolutions techniques et compositions vers le BM.

Même si je ne suis pas passionné par le style de mélange de voix , je reconnais que l’ensemble est intéressent et tient dans le temps pour l’utilité d’une réécoute.

4 titres; 18 minutes.

WOLFMOND PRODUCTION.

No comments

PESTLEGION

Pestlegion ( Allemagne ) : Dominus profundum ; 2017.

Intro un peu faible. Pestlegion propose un BM rapide et mi-tempo, qui a évolué ou changer de direction depuis leur MCD. Certes “Dominus profundum” peut paraître du déjà entendu, mais perso, Pestlegion m’offre un BM honnête, fiable et avec la sensation de perpétuer un BM inspiré.

Depuis leur MCD ” March to war” ( qui est plus proche du BM Suédois) il y a 1 membre en plus ( guitariste). La voix fait une grande étendue de ses possibilités, elle offre une bonne modulation et se balade entre le suraiguë et le grave.

Coté riffs, l’apport d’une deuxième guitare ( il y a du bon et du moins bon) le bon donne des riffs plus structurés et le moins bon c’est certain solo.

Pestlegion a su se développer car il présente dans cette album une évolution dans la recherche de différentes compositions.

Un synthé traîne ici ou là.

Un tout petit reproche que je me permet de faire à l’encontre de Pestlegion, c’est qu’il manque un peu plus de noirceur et d’obscurantisme.

A ranger aux cotés de : BLACKMASS, EVILWAR

10 titres; 42 minutes.

BRET HARD RECORDS.

No comments

CAULDRON

Cauldron ( Espagne) : Regnum – phobos ; 2017 ;13 /  Digipak A5  N°13 / 50.

Une intro comme je les aime, sombre incantatoire et accueillante.

Cauldron propose un BM mi-tempo et sans prise de tête. Des riffs simples mais assez diversifiés pour un plaisir d’écoute. Les compositions sont un peut plus travaillées que sur l’album précédent, c’est dire que les membres ( principaux)du groupe ont évolué techniquement sans tomber dans le complexité. Personnellement j’ai ressentis la maîtrise des membres dans leur BM.

Un groupe a ne pas négliger car Cauldron n’est pas répétitif, sort des standards bien pensent et s’approche d’un BM obscure.

Beaucoup de membres ont été changé, mais personnellement, je n’ai pas trouvé de différence dans le chant, les musiciens et la production n’ont pas de reproche de ma part.

Cauldron est un groupe à découvrir pour son BM qui donne plaisir à découvrir et à réécouter les ténèbres bienfaitrices.

A ranger dans le rayon ” élite BM Espagnol”.

9 titres; 43 minutes.

DARKNESS WITHIN

No comments

RUNENWACHT

Runenwacht ( Allemagne) : Des goden werk ; 2015 ; 93 / 100.

Pas d’intro car Runenwacht entre tout de suite dans un BM énergique. La personnalité de Runenwacht c’est offrir une base de BM standard et traditionnel, avec des influences dans les styles Hard Rock, Heavy, …

Recherche dans la diversité des riffs ( sans parlé des influences nommées avant) de BM, il y a même une voix féminine dans un titre. L’album ”  Des goden werk” maintien l’auditeur éveillé et attentif entre les différents style de Metal. Pour certain c’est attendre le bon style apparaisse ou attendre que le moins bon disparaisse.

Depuis leur première demo, 2 membres les ont rejoints. Le point fort de Runenwacht c’est son chanteur, sa voix donne un ressentit d’énergie et de puissance.

Runenwacht a une identité ( et je ne suis pas fan dans le mélange des genres) peut-être pas original, mais a le mérite d’être complémentaire dans le style du BM et pour cela, le groupe apporte quelque chose au monde du BM.

8 titres; 34 minutes.

WOLFMOND PRODUCTION.

No comments

STYGIAN TEMPLE

Stygian Temple ( Allemagne ) : In the sign of the five angles ; 2016 ; … / 500 .

Intro digne de ce nom ( avec du temps et de la mise en place).

S T propose un BM mi-tempo , parfois nerveux (par son approche mélodique) dont la base et un BM orthodoxe, avec une personnalité différente, cette différence peut se nommer ” fanatisme  satanique ” dixit le flyer de l’album.

Les riffs, même s’ils ne sont pas très varies, sont bien hargneux et s’enchaînent correctement les uns par rapport aux autres. Je pense que ces riffs sont là pour donner une atmosphère démoniaque dans cette offrande sonore.

La voix a un timbre grave, vois profond, même si je ne suis pas fan de ce style, je reconnais que cette voix et cette musique vont bien ensemble, même avec peu de modulation, elle ( la voix) va bien avec ce style proposé par S T , étant celui d’un BM orthodoxe, dont je ne suis pas fan également.

Ni la voix ni le style ne me plait et pourtant, S T m’en apporte une vision différente que j’en avais avec les autres groupes. Leur prochaine production me dira si je continu ou non à les suivre.

A mettre au dessus de la pile des groupes orthodoxes.

7 titres; 41 minutes.

SOL RECORDS

No comments

NORNS

Norns ( Finland) : Pazuzu ;2016;  limité à 500 copies.

Après la longue ( 33 minutes) démo de 2005, NORNS revient avec ce mcd .

Ce ” Pazuzu” commence sans intro et nous fait découvrir un BM mi-tempo, accompagné de riffs mélodique. Autant j’avais bien apprécié la démo, autant là…nous avons à faire a un BM standard ( certes bien joué et bien enregistré). Je n’irais pas jusqu’à dire un BM sans âme, car il y a des moments inintéressants, mais il manque de la hargne et de la noirceur.

NORNS est à écouter sans prise de tête, ce mcd est agréable à écouter, mais personnellement je m’attendais à mieux ou une faible évolution. Je préfère la longue demo ” in fog then appear”, il y a plus de BM hargneux  et de noirceur.
A ranger derrière vos groupes préférés.
4 titres; 19 minutes.
DEVIANT RECORDS.
No comments

HELZEBETH

Helzebeth ( Mexique) : Consummatum Est ; 2017 ; limited 25 copies ; digipak.

Le premier titre s’appelle ” opus” et il y a bien une intro, peut être générale, dans ce premier titre.

Helzebeth propose un BM rapide et énergique en alternance avec des moments mi-tempo ( ou inversement). Ce duo de membres composants Helzebeth me donne le ressenti de passionné du BM, contrairement à d’autres.

Des riffs simples ( facile à dire ) qui ont l’avantage de maintenir l’auditeur en éveille. Enchaînement et efficacité de ces mêmes riffs, qui offre une bonne tenue de l’ensemble de cet album.

La voix ( qui provient du batteur) manque un petit peu de modulation.

Helzebeth m’apporte pas grand chose dans le monde du BM, mais perpétue la tradition et ça c’est le plus intéressante.

Le titre 5 n’est pas comme les autres.

Satanic Warmaster cover.

7 titres, 30 minutes.

SILENTIUM FORESTAL.

No comments

MOROK

Morok ( Uktaine ) : In the Dungeons of Mind ; 2016 ; … / 500.

Un bruit qui sert d’intro dans le premier titre.

Morok ou Mopok , propose un BM Norvégien nerveux et mélodique ( quelques passages peuvent rappeler des moments à la Dimmu Borgir). Morok ( car c’est écrit sur la version CD ) est un one-man-band du nom de Severoth. Une évolution a t-elle été possible depuis le premier album? Non, car ce dernier était déjà très bien joué et bien enregistré, Severoth maîtrise très bien ses instruments et son mixage.

Coté compositions, beaucoup de travail en recherche de riffs, bon enchaînement dans la vision musicale. Petit coté négatif ( juste pour sortir de l’hypnose de cet album ) certains titres sont un peu tirés en longueur et le synthé a parfois l’impression d’être ajouté accidentellement.

Les derniers titres sont plus mi-tempo et le titre 4 est un instrumental.

Faite comme moi, précipitez vous aussi sur le premier album avant qu’il ne soit dans les mains des autres. Un plaisir à découvrir et à réécouter.

A ranger dans le BM Norvégien.

6 titres; 45 minutes.

WEREWOLF PROMOTION.

No comments

Page suivante »

Mexico