Arcane Grail : Tribute to the Past

Ξ février 13th, 2012 | → 0 Comments | ∇ Symphonic Blackened Death Metal |

Arcane Grail : Tribute to the PastArcane Grail est nostalgique en cette nouvelle année, sortant un EP en hommage à leurs anciennes compositions et leur ancien line up, tout en dédiant l’ensemble à Peter Steele (Type O Negative). En effet les Russes, depuis leur début, ont beaucoup évolué et ont adapté leur musique tout en se dirigeant vers un mélange de black symphonique et de death mélodique. Les premiers relents folkloriques et gothiques disparaissent au profit d’un côté romantique et véloce, tout en s’acquérant un côté théâtral dû aux symphonies et aux différentes voix, que ce soit celle de Demether ou de Natalie dans différents styles de chant.

Les moskovites montrent donc le changement en ré-enregistrant certains des morceaux de leur premier album « Mysteries of the Ancient Charnel » (2006) et en les adaptant en langue russe. Des reprises sont aussi de la partie dans cet EP, incluant une d’Aria et de Type O Negative. De plus, cette sortie n’est pas anodine dans la mesure où elle précède celle d’un nouvel album, prévu courant 2012. C’est donc une sorte de mise en bouche que nous offre Arcane Grail, mise en bouche quelque peu appréciable, le groupe s’améliorant considérablement par rapport à leur dernier album « Arya Marga ».

Même si quelques titres sont des nouvelles versions, il s’avère qu’Arcane Grail se professionnalise de plus en plus et tombe de moins en moins dans l’amateurisme. La production est meilleure, des invités sont de la partie (dont Belf de Stigmatic Chorus, ou encore Kiv, qui outre être guitariste, est aussi un producteur russe très reconnu), et la musique est moins fourre tout. Ce côté brouillon, bien présent dans « Arya Marga », est moins évident dans ce « Tribute to the Past », Arcane Grail n’en faisant plus des masses avec les vocaux et profitant de breaks pour déposer ses ambiances. Les symphonies sont bien relevées, comme sur un « Prelude in E Minor » ou le long « Sacred Gift of Love », proposant une progression bien ficelée et des parties bien intégrées, où on retrouve ce mélange black symphonique/death mélodique, tant dans les riffs que dans les atmosphères. C’est romantique, du début agressif jusqu’à la complainte en latin, le chant lyrique de Natalie et le growl de Demether s’accordant bien à l’ensemble proposé.

Arcane Grail arrive à transformer le titre très heavy metal « Farewell, Norfolk ! » d’Aria en un titre black symphonique plutôt inquiétant et puissant, les claviers étant très poussés ainsi que la vélocité des riffs et la rapidité du rythme. Le heavy couillu d’un des plus vieux groupes russes se retrouve bien perturbé (l’album en question datant de 1991), l’esprit old school restant toutefois présent.

L’autre modification concerne la reprise de Type O Negative et son « Love You to Death », toujours teinté de gothique mais se parant d’éléments death, notamment dans le growl et dans une partie du riffing. De plus, on retrouve la patte Arcane Grail et ses touches symphoniques, ainsi que les interventions d’Arsafes (Kartikeya) en voix claire mais aussi dans le mixage, et d’un faux Peter Steele.

Arcane Grail livre un EP plus abouti, bien que moins varié et moins original (les reprises…). Toutefois il ne peut annoncer que du bon, certains gros défauts (le côté brouillon et le mélange excessif des voix) ayant été corrigé, au profit d’un ensemble musical plus aéré et plus travaillé. On n’attend plus que de voir ce que ça donne avec des morceaux personnalisés de A à Z.

 

  • Index

  • Reviews

  • RSS Spirit Of Metal News