If Only : No Bed of Roses

Category: Uncategorized | Leave a Comment

If Only : No Bed of RosesComme chacun le sait, les années 80 constituaient l’époque glorieuse du métal et du hard rock. Les amateurs du genre étaient nombreux et, par voie de conséquence, les groupes également. Certaines formations ont réussi à inscrire leur Histoire dans la durée, d’autres n’ont enregistré qu’un seul album. C’est le cas, notamment, des britanniques de IF ONLY.

Alors désireux de profiter de la vague métallique initiée par les Iron Maiden, Def Leppard, Savatage et autres Bon Jovi, le sextet s’est formé en 1988. Le groupe avait, à l’époque, décidé de se concentrer exclusivement sur les talents vocaux de la frontwoman Lorraine Bennington. Après moults changements de line-up, dont le remplacement de Lorraine par l’ex-Girlschool Jackie Bodimead, celui-ci s’était enfin stabilisé pour l’enregistrement de l’unique témoignage studio du groupe, ‘No Bed For Roses’. Celui-ci aurait pu permettre à la formation de démarrer une belle carrière. En effet, la démo du groupe est parvenue jusqu’aux oreilles de Geoff Downes, le claviériste des groupes ASIA et YES, qui a de suite adoré ce qu’il avait entendu. La musique des anglais étant pour Geoff de grande qualité, il refusa tout d’abord de croire que IF ONLY était originaire du Royaume-Uni et déclara avec un grand étonnement : « Aucun groupe britannique ne peut jouer de l’AOR aussi bien, il doit être américain ! ». Cependant, il proposa immédiatement aux anglais de produire leur premier et, malheureusement, unique album à ce jour. Par ailleurs, il faut également préciser que Mike Moran, producteur de renom, célèbre pour son travail avec Queen et Gotthard, pour ne citer que les groupes les plus célèbres, a aussi participé à l’enregistrement de ‘No Bed of Roses‘, apportant son soutien aux claviers, entre autres, pour le titre final « Man Against The World » de la précédente version, émouvant hommage à Freddie Mercury.

Malheureusement, Jackie quitte le groupe en 1991 à cause de problèmes personnels. Après quelques questionnements sur son avenir, la formation décide de partir à la recherche d’une nouvelle chanteuse, qu’elle trouve finalement en la personne de Tina Egan, qui réenregistrera toutes les parties vocales du disque. Son timbre de voix ainsi que sa détermination feront d’elle l’égérie du groupe. Par ailleurs, elle surprend ses collègues en proposant rapidement quelques-unes de ses compositions pour l’album, ce qui incitera Greg Hart, fondateur de IF ONLY et principal compositeur, à capturer définitivement sur le disque la chanson « Long Way From Home », qui se révélera être LE titre épique de ‘No Bed For Roses’ et à créer d’autres titres tout aussi forts. Suivra un concert événement fin 1991 durant lequel les britanniques feront sensation.

Musicalement parlant, le groupe tient très bien la route, en proposant un Hard FM d’excellente facture. Très proche de ce que faisaient des formations américaines telles que Bon Jovi ou Poison, la musique de IF ONLY respirait la joie de vivre, malgré les nombreuses embûches auxquelles les musiciens ont dû faire face dans les années précédant la sortie de ‘No Bed of Roses‘. Toutes en simplicité, les chansons sont courtes et entraînantes, avec des refrains grandioses et aisément mémorisables. En fait, ce sont de véritables hits, destinés à la fois pour des passages radio et pour être repris en cœur sur scène avec les fans. Certains titres (« Loaded Gun », « Tumblin’ Dice », le langoureux « If Love Could Last Forever », l’éponyme « No Bed of Roses”, le heavy “Easy Lay”, “Red Hot Heaven” groovy en diable, LA ballade de l’album “Forever My Love”, magnifique, ou encore “Long Way From Home » et « If Only” et son côté Dokken prononcé, dont l’ambiance semble tout droit sortie de l’EP ‘Dreamwarriors’) sont comparables à ceux présents sur des albums comme ‘Slippery When Wet’ (Bon Jovi), ‘Open Up And Say…Ahh !’ (Poison) ou ‘Cherry Pie’ (Warrant), ce qui démontre non seulement leur grande qualité, mais également le professionnalisme des britanniques. Le son clair et puissant permet à ces compositions de prendre une autre ampleur et de rendre autrement plus dynamique cette galette savoureuse. Aucune faute de goût n’est à déplorer sur cet album. Les musiciens sont carrés dans leur jeu et Tina interprète parfaitement chaque titre, en leur donnant une dimension émotionnelle particulière, sans oublier beaucoup d’énergie. Les textes quant à eux sont assez profonds, mais une certaine légèreté s’en dégage, notamment sur les ballades.

Malgré ses solides atouts, ‘No Bed of Roses‘ n’a pas vraiment connu le succès escompté. Edité par Long Island Records en 1992, il n’était disponible originellement qu’au Japon. La faute à l’émergence d’un nouveau courant musical, « minimaliste » dans sa structure et nommé « grunge », qui va durement ébranler la sphère métal et qui sera principalement représenté par des formations telles que Nirvana, Pearl Jam, Alice In Chains ou Soundgarden. Même les plus gros groupes de métal ou de hard rock en feront les frais (cf. Iron Maiden qui vivra un très long passage à vide entre 1989 et 1998). Il n’est, donc, pas étonnant que l’unique enregistrement de IF ONLY ne soit sorti dans sa version européenne qu’en 1994, soit 4 ans après le premier passage en studio.

Mais, cette démarche ne permettra pas réellement au groupe de percer. Pourtant, celui-ci a été beaucoup apprécié par les amateurs du genre et encensé par les médias, qui le mettaient au même niveau que Vixen, Heart ou Lee Aaron et le considérait comme l’un des plus grands groupes de rock « à chanteuse ». Le succès fulgurant ne viendra pas davantage dans les années suivantes, en raison du décès prématuré en 1999 de Tina Egan. Cette tragédie sonnera définitivement le glas de la carrière d’un des plus fabuleux groupes de Hard FM au monde.

Le malheur s’acharne parfois sur des personnes ou des formations dont le talent immense ne demande qu’à exploser au grand jour. C’était le cas de IF ONLY. Mais, après des années de silence, Greg Hart et deux de ses collègues (à savoir, Ian Edwards et Andy Steward) ont remis les pieds à l’étrier afin de repartir sur de bonnes bases en reformant leur précédent groupe MORITZ en 2008. Ainsi, après avoir signé chez Avenue Of Allies, le sextet ( ! ) est entré en studio pour enregistrer son premier LP, justement intitulé ‘Undivided’, disponible dans les bacs depuis janvier 2011. Parallèlement à cette démarche, les anciens membres de IF ONLY ont eu l’excellente idée de demander à leur nouveau label de rééditer ‘No Bed of Roses‘ en version remasterisée.

Ce ‘No Bed of Roses‘ est un bouleversant témoignage d’un groupe qui n’a jamais cessé de se battre face à l’adversité et qui a toujours trouvé le courage même dans les pires moments, tout en conservant une grande dose d’inspiration pour créer l’une des plus belles pièces musicales de ces deux dernières décennies. Si vous ne connaissez pas cette formation, je vous invite vivement à vous y intéresser et à vous procurer cet album rempli de merveilleuses surprises et qui a beaucoup de piquant.

  • Calendar

    July 2011
    M T W T F S S
    « Jun   Aug »
     123
    45678910
    11121314151617
    18192021222324
    25262728293031