Entries Tagged as 'demon hunter'

Demon Hunter – Storm The Gates Of Hell

 

Demon Hunter/Storm The Gates Of Hell Cover

Assaillir les portes de l’enfer

 

 

Un quatrième album, sans grande surprise, et c’est plutôt tant mieux. En effet, depuis l’album éponyme de 2002, les albums de Demon Hunter suivent toujours les mêmes structures et les mêmes règles, puisque comme ce Storm The Gates Of Hell, ils sont composés de morceaux violents aux couplets hurlés et refrain chantés, ainsi que d’au moins une ou deux chansons plus calmes sans hurlement.

   Storm The Gates Of Hell démarre de façon brutale par un morceau éponyme de 2:40 très hargneux et puissant, sans l’ombre d’une voix claire et qui veut plonger l’auditeur dans l’ambiance générale et dans l’idée d’assaillir les portes de l’enfer et lancer  dors et déjà l’idée “anti-satan” de l’album. Ce premier titre n’est en réalité qu’une mise en bouche, un préchauffage sur lequel on s’attardera finalement assez peu, d’où sa courte durée. L’album continue ensuite sur des tons parfois très agressifs, sans pour autant avoir l’air chaotique. Lead Us Home ne surprend pas mais en plus de bien prendre la suite du premier titre, est très agréable. Sixteen nous fait entendre l’extraordinaire voix de Bruce Fitzhugh sur son pré-refrain entraînant. Le chanteur de Living Sacrifice, dont les membres de DH étaient de grands fans aura donc été le guest de l’album sur ce morceau introduit par quelques mesures de violoncelle et accompagné tout du long par un ensemble de cordes. Reste encore à comprendre le message de la chanson et l’intérêt porté au nombre 16. On en retiendra que “16″ correspond à un “jour saint” et qu’il est “à ta porte”. Fading Away, fait l’occasion d’un premier clip pour l’album, dans lequel des membres du fan club  du groupe (The Blessed Resistance) font leur apparition. Carry Me Down fait plus tardivement l’occasion du second clip et nous promène plus calmement sur un thème assez triste, les textes étant basés sur les funérailles futures de Ryan Clark (chanteur). A Thread Of Light, excellente et violente précède un I Am You ultra rapide et d’une violence musicale assez extrême. Incision est un de leurs morceaux les plus riches en ce qui concerne l’harmonie, le titre faisant profiter l’auditeur de magnifiques montées en transitions et de thèmes vocaux enchantant, ce qui rend un morceau qui fait ressentir une multitude d’émotions. Thorns est un magnifique morceau sans hurlement, mélodique, assez simple et agréable pour toute oreille par. Follow The Wolves tente de faire dans l’original et y réussit plutôt bien puisque le morceau reste un délice précédént Fiction Kingdom et son refrain envoutant avant The Wrath Of God, un morceau à la gloire d’un Dieu puissant et ici impressionnant puisque la musique n’y va pas avec des pincettes. Les éditions spéciale et deluxe donnent droit a 2 titres supplémentaires toujours très sympas.

     En conclusion, on dira que cet album est donc tout de même très violent dans l’ensemble (ce à quoi on pouvait s’attendre avec un tel intitulé) et fait preuve d’une créativité remarquable, quable sans pour autant prendre le risque de choquer le fidèle hunter (“hunter” étant l’appellation d’un fan de Demon Hunter). On notera même quelques progrès techniques, plus particulièrement en ce qui concerne la batterie, ainsi qu’un travail assez abouti de la part de Ryan Clark sur sa voix, qu’il dit avoir monté plus haut que jamais auparavant. Demon Hunter fera donc le Stronger Than Hell Tour en été 2008 avec une poignée d’artistes du genre et redonnera d’ailleurs à Living Sarifice l’occasion de remonter sur scène après quelques années d’absence totale de nouvelle.  Bien entendu, le parcours de la tournée n’aura  malheureusement toujours pas dépassé les frontièrs nord-américaines cette fois-ci. 

 

 

  Demon Hunter

Demon Hunter

Demon Hunter / Strom the Gates Oh Hell shots

Que vous aimiez leur musique ou non, que vous trouviez ça médiocre ou excellent,

Demon Hunter est mon groupe préféré. Je vous présente de gauche à droite Jonhattan Dunn, Ethan Luck, Ryan Clark, Thimotty Watts, et Don Clark, 5 humains formidables.

Ryan Clark: la trentaine, chanteur et accessoirement guitariste ou bassiste, travaille aussi chez Solid State en tant que “directeur artistique”, et a aussi créé sa société de crétion d’artwork pour les albums de multiples groupes Invisible Creature.

Don Clark: petit frère de Ryan Clark, guitariste depuis 1998 (seulement, oui). Travaille avec son frère pour Invisible Creature. Assez charismatique et bavard.

Ethan Luck: guitariste vu auparavant dans The O.C. Supertones, également batteur et bassiste, il rejoint actuellement Relient K en tant que batteur en restant au sein de Demon Hunter, où il arrivait en fin 2004 en successeur de Chris Mc Caddon qui rejoignait The Famine.

Thimotty Watts: Batteur, très charismatique également, il a rejoint Demon Hunter en successeur de Jesse Sprinkle, parti rejoindre Dead Poetic.